L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations




Par: Désiré Nimubona , lundi 12 septembre 2011  à 08 : 19 : 52
a

Les partis de l’opposition réunis au sein de l’Alliance des Démocrates pour le Changement ADC Ikibiri se disent contents du discours du président de la république Pierre Nkurunziza lors de la célébration de la 49ème année d’indépendance du Burundi.

Emettant cependant des réserves sur les déclarations du président de la république, le vice président du parti Sahwanya Frodebu, Fréderic Bamvuginyumvira, salut le courage du président de la république de tendre la main à l’opposition burundaise.

« Nous attendons que la parole soit jointe à l’acte » a souligné le vice président du parti Frodebu, monsieur Bamvuginyumvira.

« Ce qui reste est de savoir où va se tenir ces négociations, et qui va les faciliter » a ajouté le vice président du parti Frodebu.

Même son de cloche chez le président du même parti et président en exercice de l’ADC-Ikibiri, Léonce Ngendakumana. Selon lui, si le président de la république a appelé les politiciens en exile de regagner leur pays, ils ne doivent pas revenir n’importe comment.

A la société civile burundaise, c’est aussi un soulagement. Le chargé de la communication au Forum pour le Renforcement de la Société Civile Burundaise, a fait remarquer que la décision de tendre la main à l’opposition est l’une des meilleures choses qu’il fallait pour éviter que les gens continuent à mourir dans les différents coins du pays.

Déplorant des attaques surtout dans la province de Bujumbura rural, Célestin Hicuburundi, chargé de la communication au FORSC se dit cependant soulagé par le discours du président de la république de tendre la main aux opposants politiques burundais.

Lors du message du président de la république à la nation, le jour de la célébration du 49ème anniversaire de l’indépendance, il avait appelé tous les politiciens en exile de regagner le pays et de se préparer aux élections de 2015.

Cependant, le président de la république s’inscrit en faux contre les négociations pouvant mettre en cause les résultats des urnes. "Nous vous promettons solennellement que nous n’allons pas prendre la voie des négociations qui viennent remettre en cause les décisions du peuple, surtout que Nous avons vu qu’au stade actuel cela n’a apporté que pleurs et désolation dans le pays et son peuple." a déclaré le président Nkurunziza dans son discours du 1er juillet.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

24627 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi



a

Gitega regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa





Les plus populaires
Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 10 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 9 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 9 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 6 %)

‘’L’école fondamentale commence au début de l’année scolaire’’ ,(popularité : 6 %)

Vie chère : les remous autour des biens mal acquis ,(popularité : 6 %)

FORSC : L’Unité Nationale se cherche encore,(popularité : 6 %)

Armée régulière ou ânes à la solde du parti au pouvoir ?,(popularité : 6 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 6 %)

Les relations sino-Burundaise sont bonnes ,(popularité : 6 %)