Muhuta et Bugarama de nouveau sous le choc des intempéries


Un blessé, plus de 300 cents maisons détruites, plusieurs hectares de champs de cultures endommagés et la RN3 impraticable, tel est le bilan des dégâts causés par des pluies diluviennes qui se sont abattues sur les communes de Bugarama et Muhuta dans la province de Rumonge ce lundi 2 novembre2015 de 10h à 13h. La population sinistrée demande assistance.



Par: Isanganiro , mardi 3 novembre 2015  à 18 : 36 : 51
a

La commune Muhuta a été la plus touchée. A 11h de ce mardi 3 novembre 2015, Diomède Ndimurugohe, administrateur communal de Muhuta dressait un bilan provisoire d’un enfant de Gitaza blessé au niveau de la tête lors de l’écroulement de leur maison, 325 maisons d’habitation de mêmes qu’une église et une école fondamentale détruites, 155 ha et 8 ares de champs de manioc, de haricot, caféiers, bananiers, tomates, aubergines, ognons, maïs endommagés de mêmes que 17pieds de mandariniers arrachés sur 12 des 34 collines que compte cette commune.

Dans cette même commune, la Route Nationale 3 reliant Rumonge à Bujumbura était impraticable dans plusieurs endroits depuis la rivière Nyamusenyi près de Gitaza jusqu’à Nyaruhongoka, à la frontière des communes Muhuta et Bugarama. Dans l’avant-midi de ce mardi, certains véhicules étaient toujours coincés dans la boue. La liaison Gitaza-Rutunga était assurée par des bateaux de pêche pour certains à raison de 2000fbu par personne et d’autres faisaient les 7km à pieds.

Du côté de la commune Bugarama, Joachin Manirakiza, administrateur de cette commune regrette la destruction de 10 maisons d’habitation et plusieurs hectares de champs de cultures endommagés sur les collines Cashi, Magara 1et 2.

Les victimes de ces intempéries voudraient être assistées. De leur côté, les usagers de la RN3 de même que les vendeurs de différents produits sur cette route demandent que des travaux d’envergure soient entrepris pour pérenniser la circulation dans cette route.

L’administrateur de Muhuta prévoit le déménagement des familles à haut risque vers d’autres sites et le reboisement des zones de hauteur à cette 3ème fois que de telles catastrophes se sont abattues sur cette commune depuis fin mars 2015.

L’Office des Routes, quant à lui, se contente d’intervenir instantanément pour dégager la route et il l’avait fait l’après-midi de ce mardi 3 novembre 2015 pour la reprise de la circulation.

Ce genre d’intervention ne rassure pas la population sinistrée et les usagers de cette route qui craignent de nouveaux dégâts notamment de la Kizingwe à Gitaza et des glissements de terrain au niveau de Kijejete qui avaient d’ailleurs repris l’après-midi de ce mardi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

632 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message