Muyinga/Justice : Libération conditionnelle de prisonniers




Par: Isanganiro , jeudi 10 décembre 2015  à 11 : 30 : 20
a

Une vingtaine de détenus à la prison de Muyinga ont été libérés mercredi soir. Des sources de la direction à cette maison de détention parle de la mise en application d’une liberté conditionnelle en faveur de certains condamnés ayant déjà purgé le quart de leur peine.

Entre autres conseils prodigués à ces bénéficiaires de liberté figure l’obligation de se comporter de manière responsable au sein de la communauté d’accueil pour ne pas être arrêtés encore une fois.

Certaines peines sont incompressibles c’est à dire que le condamné doit exécuter la totalité
de sa peine sans pouvoir bénéficier d’aucune mesure d’allégement, indiquent les mêmes sources quant à l’inquiétude de certains prisonniers non relaxés alors qu’ils sont presqu’au bout de
leurs peines.

Les condamnés pour participation aux bandes armées, agressions sexuelles, homicide volontaire...se retrouvent dans cette catégorie selon l’article 136 du code pénal burundais.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

206 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Massacre des Banyamulenge : « 15 ans après, la communauté internationale s’est tue »



a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza





Les plus populaires
CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 26 %)

Massacre des Banyamulenge : « 15 ans après, la communauté internationale s’est tue »,(popularité : 25 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 21 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 18 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 17 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 17 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 17 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 16 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 16 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 16 %)