Le SG de l’ONU dit non aux attaques de vendredi




Par: Isanganiro , samedi 12 décembre 2015  à 07 : 13 : 03
a

Le Secrétaire général des Nations Unies a condamné les attaques menées sur la capitale Bujumbura au cours de la journée de vendredi.

Dans une déclaration de presse sortie vendredi le Secrétaire général a condamne les attaques contre des camps militaires à Bujumbura par des groupes d’assaillants non identifiés. "Ces actes sont susceptibles de déstabiliser davantage la situation au Burundi", lit-on dans ce communiqué.

Le Secrétaire général a exhorté les leaders de ces groupes ainsi que les autorités nationales à s’abstenir de toute escalade de violence ou de représailles. Il a souligné que ceux qui ordonnent ou commettent des violations des droits de l’homme seront tenus personnellement responsables.

Ban Ki-Moon a appelé toutes les parties en conflit à faire respecter l’état de droit. Il a encore une fois exhorté les autorités "à contribuer à l’établissement des conditions pour un dialogue crédible et inclusif permettant au Burundi de relever les défis politiques auxquels le pays est confronté".

Aucun groupe n’a encore revendiqué ces attaques qui deviennent quasi-quotidiennes dans certains coins du pays, surtout dans la capitale Bujumbura. De son côté, le gouvernement burundais maintient toujours que le Burundi n’est pas confronté à une quelconque rébellion. Il qualifie ces assaillants de criminels armés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1054 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Le CNC suspend une radio et réouvre une autre



a

Dialogue : La plénière de restitution des travaux en groupes rate sa première occasion à Arusha



a

La nouvelle législation sur le CNC : une adoption sous controverse



a

Burundi : Les Batwa déplorent l’ exclusion au dialogue d’Arusha



a

La 4ème session du dialogue burundais en cours depuis ce lundi à Arusha



a

Contributions populaires pour les élections de 2020 : Les partis politiques divergent



a

Le président du parti APDR destitué



a

« Le CNARED ne participera pas au dialogue d’Arusha »



a

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret



a

L’Union Européenne renouvelle les sanctions contre 4 personnes





Les plus populaires
Burundi : Le CNC suspend une radio et réouvre une autre,(popularité : 11 %)

Burundi : Le parlement discute du génocide et la venue des troupes de l’UA,(popularité : 6 %)

La 4ème session du dialogue burundais en cours depuis ce lundi à Arusha,(popularité : 6 %)

Réverien NDIKURIYO élu Président du Sénat,(popularité : 5 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Pas de poursuites judiciaires à l’endroit des manifestants contre le 3è mandat,(popularité : 3 %)

Assemblée nationale : les représentants du peuple, ce n’est pas la société civile,(popularité : 3 %)

Dialogue : La plénière de restitution des travaux en groupes rate sa première occasion à Arusha,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

L’Assemblée Nationale ensession extraordinaire, l’opposition s’inquiète du canevas,(popularité : 3 %)