Deuxième comparution en audience publique des présumés putschistes




Par: Isanganiro , mercredi 16 décembre 2015  à 12 : 31 : 27
a

Depuis 9h30 le Général Major Cyrile Ndayirukiye et 7 de ses codétenus s’étaient présentés à la cour sans leurs avocats. Devant cette situation, le président du siège a demandé à chaque prévenu donner le nom de son avocat et d’expliquer à la cour les raisons de son absence. A cette question, les prévenus ont tous répondu qu’ils ne savent pas pourquoi leurs avocats ne sont pas présents.

Le ministère public a alors demandé au siège de ne plus croire ces avocats car, selon Adolphe Manirakiza, ils ont une mission de distraire la cour et qu’il faut plutôt voir ce que dit la loi afin de suivre la procédure. Le ministère public accuse ces avocats d’avoir tenu des réunions visant à boycotter les audiences. Le substitut du procureur général de la république a précisé que les enquêtes sont en cours pour savoir celui qui est à la tête de ces réunions et a promis que des sanctions y compris des poursuites judiciaires seront prises à leur endroit.

Le président du siège a alors récusé 9 de ces avocats dans ce procès et a fait savoir que la prochaine audience est fixé pour ce vendredi 18/12/2015. Concernant les dossiers des prévenus, le président du siège a fait savoir qu’ils peuvent les consulter sur place. Il a également précisé que le temps est assez suffisant pour chercher d’autres avocats.

Les prévenus se sont dit étonnés par cette décision alors qu’ils s’attendaient à un procès équitable, après les bonnes mesures que cette cour avait prise à leur égard dans la première audience publique.

Ce mercredi, l’audience publique va se poursuivre pour 7 autres prévenus impliqués dans le même dossier dont l’OPP Hermenegilde Nimenya et le Colonel Michel Kazungu. Ceux dont les avocats ont été récusés doivent en trouver d’autres.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

268 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Certains droits des métis burundo-européens ignorés »



a

Massacre des Banyamulenge : « 15 ans après, la communauté internationale s’est tue »



a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’





Les plus populaires
« Certains droits des métis burundo-européens ignorés » ,(popularité : 16 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 11 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 7 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 7 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 7 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 6 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 6 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 6 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 6 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 5 %)