Des passagers manquent des bus à la gare du Nord




Par: Isanganiro , jeudi 24 décembre 2015  à 19 : 29 : 09
a

Beaucoup de gens se trouvent à la gare du Nord situé à Kamenge. C’est un endroit où garent les véhicules qui prennent la direction Bujumbura-Gitega-Ruyigi-Cankuzo mais aussi la direction Bujumbura-Kayanza-Ngozi-Kirundo-Muyinga.

Depuis ce mercredi, une grande foule de passagers qui se rendent à l’intérieur du pays sont massés à cet endroit. Certains d’entre eux nous ont dit qu’ils attendent le véhicule pour se rendre chez eux depuis ce mercredi matin à 5 heures et demie et qu’ils sont partis vers 18 heures. Même ce jeudi, ils étaient au rendez-vous et sont encore en attente des moyens de déplacement pour aller partager les fêtes de Noël et de Nouvel an dans leurs familles.

Comme conséquences, les prix de tickets de bus ont sensiblement monté. Quand nous avons approché des passagers et des rabatteurs, ils nous ont indiqué qu’ils payent pour aller à Ngozi 10 000Fbu au lieu de 6 000Fbu, 8 000Fbu au lieu de 5 000Fbu pour se rendre à Kayanza. A Gitega, ils payaient 5 000Fbu mais ce jeudi, ils donnent 8 000Fbu voire 10 000Fbu pour ne citer que ces localités.

A cette gare du Nord, les minibus appelés communément Hiace sont devenus rares contrairement aux autres jours qui ne sont pas de fêtes. Nous avons alors remarqué d’autres véhicules qui ne sont pas de transport de personnes faire cette activité. Il y a des camions qui transportaient même les vélos et les personnes.

Aux agences de transport Volcano et Memento il se remarquait là aussi beaucoup de gens. Des agents de Volcano avec qui nous nous sommes entretenus, nous ont signalé que ceux qui montent ce jeudi avaient fait une réservation ce mercredi. Mais, ceux qui ont fait une réservation ce jeudi, les uns vont partir ce vendredi et les autres samedi.

Comme nous l’avons remarqué, sur les manifestes de Volcano, il ne restait que quelques places pour le déplacement de 15 heures ce vendredi à Muyinga, alors que les passagers restaient nombreux avec leurs bagages et les prix à ces agences restent inchangés.

A la gare du Nord du côté de Ngagara, il y avait des bus de l’OTRABU, Office de Transport du Burundi, appelés OTRACOM et ils ne pouvaient pas arriver à faire le désengorgement tout ce monde agglutiné à cette gare.

Certains passagers se demandaient alors pourquoi l’OTRACO ne déploie pas ses bus pour faciliter le transport des personnes les jours des fêtes de fin d’année où les gens se rendent beaucoup dans leurs familles plus que les autres jours ou fêtes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

500 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé



a

CICR au Burundi : Bilan 2018



a

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes



a

Cibitoke : des directeurs craignent le non achèvement de programmes



a

La SODEBASE plaide pour un leadership digne



a

Bubanza : les CEM ouvrent avec sept mois de retard



a

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système



a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires





Les plus populaires
Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé,(popularité : 12 %)

La Centrale Hydroélectrique de Ruvyironza endommagée,(popularité : 9 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 6 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 6 %)

Cibitoke : les syndicats des enseignants contre les contributions obligatoires ,(popularité : 6 %)

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes ,(popularité : 6 %)

La SODEBASE plaide pour un leadership digne,(popularité : 5 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 3 %)

L’hôpital communautaire de Kigutu a tout sauf l’électricité,(popularité : 3 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 3 %)