Actualité thématique

Economie


Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !

En International


Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?

Environnement


Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse

Justice/Droits de l’homme


Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !

Nouvelles de l’EAC


Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi

Politique


Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !

Sécurité


Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface

Société


Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.

Sport et culture


Le Japon renforce les capacités du karaté burundais


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 14 Gitugutu 2018

Débat


Ikiganiro kidasanzwe kw’igandagurwa ry’incungu ya demokarasi Ndadaye Mélchior, 19 Gitugutu 2018

Diaspora


Karadiridimba, 14 Karadiridimba 2018

Economie


Umuyange, 2 Gitugutu 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba co kuwa 15, Gitugutu 2018

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 11 Gitugutu 2018

Jeunesse


Tweho, 29 Nyakanga 2018

Justice


Nkingira, 12 Gitugutu 2018

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 12 Gitugutu 2018

Société


Isanganiro ry’imiryango co kuwa 15 Gitugutu 2018


Un rêve devenu réalité pour un artiste burundais : La modernisation de la musique Gospel


Il a passé plus de vingt ans à louer le Seigneur, en chantant. Il a côtoyé des professionnels de la Gospel Music au Burundi et au-delà des frontières. Aujourd’hui, Apollinaire Habonimana se réjouit que grâce à son art moderne, sa musique préférée ait connu un succès.



Par: Isanganiro , mardi 29 décembre 2015  à 13 : 37 : 15
a

L’artiste du groupe Shemeza Music n’est pas d’hier. Les années 1988-1989, il côtoyait déjà des artistes burundais préférés. Parmi eux, deux grands hommes sont toujours gravés dans sa mémoire : David Ndaruhutse et David Nikiza connu habituellement sous le sobriquet de Nikdev.

Le premier est un pasteur de l’Eglise Vivante qui a encadré spirituellement Apollinaire. Le second est un chanteur, amateur du Gospel. « A chaque période des grandes vacances, se rappelle l’artiste, je demandais à ma mère de passer au moins certains jours chez Nikidev. Je me suis vite imprégné de sa musique, de son style en l’occurrence, qui m’a beaucoup influencé et permis de réaliser mon rêve : mettre en place un ministère de louange et d’adoration ».

Détermination, connections et connaissances du chanteur ont participé dans la réalisation de son rêve. C’est en 1994 qu’il est parti en Angleterre où il a appris la musique moderne avec de grands professeurs du domaine. Il atteindra finalement un niveau supérieur de la musique aux côtés d’autres artistes africains.

Deux ans plus tard, il fonde le groupe Shemeza Music. Parallèlement, le chanteur Apollinaire sort un deuxième album. Tout ce qui est dedans, c’est Gospel. Toute la musique qu’on peut y entendre est faite de nouvelles techniques, avec des voix et thèmes de louange et d’adoration.

La période est décisive pour Apollinaire : « La plupart, majoritairement des jeunes, ont bien accueilli ma musique. D’autres, surtout de génération plus lointaine, ont peur du changement, mais ont fini par comprendre, heureusement ». Et Apollinaire de s’en réjouir, parlant d’un triomphe dans sa carrière musicale.

Ainsi, le chanteur gospel se dit ravi qu’une nouvelle génération d’artistes ait pris la relève. Il évoque notamment les noms de Fortran, David, Doudou et Fabrice. Ce qu’il promet à ses fans, c’est de travailler dur dans les mois et années à venir pour non seulement passer à l’échelon supérieur, mais aussi faire avancer la musique Gospel au Burundi, voire en terre étrangère.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

301 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Japon renforce les capacités du karaté burundais



a

L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national



a

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine



a

Championnat national : la FFB à la chasse aux documents manquants



a

Culture : l’élection Miss Burundi 2018 reportée sine die



a

Liliane Nshimirimana rejoint le bureau exécutif de l’AIPSA



a

Miss Burundi : la couronne à quel prix ?



a

PSG - REAL : Une finale avant la lettre



a

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs



a

Victoires prévisibles d’Olympique Stars et Lydia Lydic, rassurent les entraineurs





Les plus populaires
L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national ,(popularité : 5 %)

Le Japon renforce les capacités du karaté burundais ,(popularité : 4 %)

Championnat national : la FFB à la chasse aux documents manquants ,(popularité : 4 %)

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine ,(popularité : 3 %)

Onze pros pour renforcer les Intamba mu Rugamba ,(popularité : 3 %)

La star Saido Berahino risque 6 mois de prison ,(popularité : 3 %)

CAN 2017 : Le Burundi bat la Namibie,(popularité : 3 %)

RDC : Joseph Kabila décore les Léopards sacrés champion au chan 2016,(popularité : 3 %)

L’art et l’artisanat deux secteurs à développer au Burundi,(popularité : 3 %)

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs,(popularité : 3 %)