Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège




Par: Isanganiro , lundi 4 janvier 2016  à 18 : 14 : 55
a

Les filières proposées pour orientation des élèves finalistes de l’ECOFO suscitent de l’engouement chez les élèves de ce système et de l’amertume chez les lauréats de la dixième année de l’ancien système Lundi 4 janvier 2016, les élèves de l’Ecole Fondamentale reprennent le chemin de l’école après les vacances du premier trimestre.

Nous débutons ce deuxième trimestre de l’année scolaire 2015-2016 avec enthousiasme car ,cette fois ci, nous connaissons notre sort, déclare Emelyne, élève au Lycée communal de Muyinga en 9ème année de l’Ecole Fondamentale.

Vers la fin du deuxième trimestre, les responsables de l’école nous ont donné des formulaires a remplir pour choisir nos filières d’’orientation post fondamentale, j’ai choisi la section Maths-Physique-Technologie, révèle cette fille rêvant être une grande femme des sciences.

A tous les établissements, les élèves finalistes de l’école fondamentale ont déjà choisi les filières et sections ,a-t-on appris d’un administratif a la Direction de l’Enseignement en commune de Muyinga.

Un document a la disposition des directeurs d’école montre que les élèves ont choisi entre l’enseignement Général avec des sections comme Langues, Maths-physique-Technologie, Biologie-Chimie-Sciences de la terre, Section Economique, Pédagogique, Sciences sociales et Humaines.

L’Enseignement Technique comprend 23 sections dont l’électricité industrielle, électromécanique, électronique, Génie civile, informatique de Télécommunications, hôtellerie et tourisme, technique d’habillement, Paramédicale, Géomètres Topographes…

Etienne Nzeyimana, élève au lycée de Muyinga indique avoir compris que ils vont passer un test pour avoir les sections qu’on aura mérité. Ainsi, cet adolescent se dit prêt a redoubler d’effort au cours de ce deuxième trimestre car le choix des sections a ravivé de l’espoir chez ces écoliers qui jusque la étaient désorientés par des propos de la rue comme Ecole Fondamentale-Ecole forma ntahe pour dire former pour renvoyer ἁ la maison.

Le choix des sections n’a pas plu ἁ tous les élèves. Ceux qui sont en 10ème année de l’ancien système ont aussi choisi les mêmes sections que ceux de la 9ème fondamentale. Certains des parents jugent injustes cette décision de faire la même orientation pour des élèves ayant évolué dans deux systèmes différents.

Pour les enseignants, le grand problème reste celui de la disponibilité des manuels scolaires comme les livres, au lycée communal Muyinga comme au collège de la Comibu Muyinga, dans certains domaines, une classe de plus de cinquante élèves se partage cinq livres au maximum.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

568 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent



a

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola



a

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 5 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 4 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 4 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 3 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 3 %)

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 3 %)

Ruyigi : Le Centre St François de Kayongozi, plus de 30 ans au service de la population démunie,(popularité : 3 %)

« Bravo Ministries » au secours des prostituées,(popularité : 3 %)

"Rien n’empêchera le début de l’école fondamentale", dixit Gahiru ,(popularité : 3 %)