Les artistes devraient utiliser la technologie pour une meilleur production musicale


Photo : igihe.bi



Par: Isanganiro , mardi 5 janvier 2016  à 13 : 14 : 52
a

Les studios actuels de production musicale donnent des possibilités et des facilités infinies pour une meilleure production musicale, malheureusement certains artistes n’en profitent pas, préférant plutôt sortir des chansons multiples sans profondeur constate Cédric Bangirinama connu sous le nom de Cédric Bangui.

Cet artiste qui a 25 ans d’expérience dans le domaine musical avait sorti sa première chanson au studio en l’an 1991 intitulée (chuchuwena) qui parle des méfaits de la guerre. Il essaie de faire une comparaison des productions musicales des artistes de l’ancienne génération d’avant 1990 et celle de la nouvelle d’après 1990.

"La nouvelle génération d’artistes musiciens ne prend pas assez de temps, sauf quelques-uns, avant la sortie des chansons. Elle profite des facilités qu’offrent les maisons de production pour sortir une multitude de chansons mais qui vont certainement mourir dans les mois ou années qui suivent ", dit Cédric Bangui.

"L’ancienne génération, elle, avait une façon différente de travailler sa musique. Elle prenait assez de temps avant la sortie des chansons. Elle insistait sur la profondeur des paroles qui composent la chanson et faisait même quelques fois des recherches sur les bonnes expressions et le bon vocabulaire à utiliser dans la musique", fait remarquer Cédric .

Bangui pense que le monde avance à une énorme allure et que la musique est devenue commerciale, ce qui, selon lui, influence les artistes qui préfèrent miser sur la quantité plutôt que la qualité de la musique. Il invite ses fans à accueillir son nouvel album 2016 appelé (uri Amahoro yanje). Avec plus de 25 ans d’expérience il a déjà sorti 13 albums.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

182 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Icône du tambour sacré : Que son âme repose en...



a

Qu’il repose en paix le célèbre tambourinaire burundais Antime Baranshakaje.



a

Jean Marie, quatrième couronné d’un smart phone type Itel sur Isanganiro



a

Isanganiro : Troisième gagnant d’un smart phone type Itel



a

Isanganiro : Cédric Bahimpundu deuxième gagnant d’un smart phone type Itel



a

La Radio Isanganiro pour la promotion de la musique burundaise



a

Francine Niyonsaba enjolive son pays natal le Burundi



a

Rio 2016 : Une médaille d’argent rentre à Bujumbura sur 800m



a

Rio : Francine Niyonsaba est qualifiée pour la finale



a

Rio : Bravo Francine Niyonsaba





Les plus populaires
Icône du tambour sacré : Que son âme repose en...,(popularité : 4 %)

Ligue des champions et Coupe de la CAF : Vital’O réalise une bonne affaire, Athletico accroché ,(popularité : 3 %)

Qu’il repose en paix le célèbre tambourinaire burundais Antime Baranshakaje.,(popularité : 2 %)

Isanganiro : Troisième gagnant d’un smart phone type Itel,(popularité : 2 %)

CECAFA 2015 : Les Intamba mu rugamba dans le groupe B ,(popularité : 2 %)

Jean Marie, quatrième couronné d’un smart phone type Itel sur Isanganiro,(popularité : 2 %)

25 joueurs Burundais présélectionnés pour le match de Harare,(popularité : 2 %)

La deuxième édition Isanganiro Award s’annonce en force,(popularité : 2 %)

Adel Amourche dévoile la liste de 26 joueurs qui affronteront le Zimbabwe,(popularité : 2 %)

Le JAZZ, une expression culturelle moins familière aux burundais,(popularité : 2 %)