Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola


Cette infrastructure est construite en zone Rukaramu de la province Bujumbura rurale. Il comporte 2 parties principales. La première pour accueillir les arrivants et la seconde pour les cas suspects et/ou confirmés.



Par: Isanganiro , jeudi 14 janvier 2016  à 12 : 59 : 37
a

Construite sur un terrain du Centre de santé Rukaramu dans le cadre de prévention, le Centre d’isolement et de traitement des cas d’Ebola a coûté plus de 96 millions de francs burundais, 100% financé par l’UNICEF. Selon la ministre de la santé, Dr Josiane Nijimbere, qui a inauguré ledit centre ce mercredi, cette infrastructure pourra aider à prendre en charge d’autres maladies dont les maladies infectieuses.

Ce jeudi, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) déclare la fin de cette épidémie en d’Afrique de l’Ouest. Dans cette région, le virus a fait plus de 11 milles morts essentiellement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. Les premières flambées de maladie à virus Ebola étaient survenues dans des villages isolés d’Afrique centrale, à proximité des forêts tropicales.

L’OMS estime que la mobilisation doit rester de mise pour éviter de nouvelles flambées. Le virus Ebola se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumain. Les premiers cas ont été détectés en 1976 en Afrique centrale.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1048 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Education : Un Examen d’Etat qui se déroule « sans entrave ».



a

Gouvernance : S’agit-il d’un chevauchement des ministères ?



a

Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi



a

Signature de la convention de partenariat entre le ministère de l’agriculture et le FIDA



a

La police arrête de nouveau les enfants de la rue à Rumonge



a

Droits de l’homme : Nouvelle contribution au nom de « solidarité locale » !



a

Femmes et maçonnerie : une histoire qui se construit.



a

Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète



a

Rumonge : Des abattoirs qui inquiètent



a

Burundi : Journée mondiale de la population, une croissance démographique alarmante





Les plus populaires
Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 4 %)

Vie chère : La société civile demande l’intervention du chef d’Etat en moins de deux semaines ,(popularité : 4 %)

Education : Un Examen d’Etat qui se déroule « sans entrave ».,(popularité : 4 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 3 %)

Le personnel de la SOBUGEA face aux difficultés,(popularité : 3 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 3 %)

Les universités publiques ont fermé les portes,(popularité : 3 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 3 %)

Cooptation d’une note de 10% aux finalistes de l’école secondaire,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)