Muyinga/Des condamnations contre une bande armée


Les juges du tribunal de Grande instance de Muyinga ont rendus leur jugement dans le dossier des 60 fusils karashinikovs saisis en commune de Giteranyi en pleine période électorale, en juin de l’année passée.



Par: Isanganiro , mardi 9 février 2016  à 19 : 46 : 17
a

Six hommes accusés de participation à une bande armée ont été condamnés à dix ans de prison ferme. Le jugement a été rendu ce mardi. Un mineur de seize ans, également impliqué dans cette affaire écope quant à lui d’une prison 4ans. Quoique mineur, il est pénalement responsable, annonce le juge.

Une autre condamnée dans ce dossier, une fille accusée de manquement à la solidarité publique. Elle a vu ces fusils mais elle n’a pas alerté l’autorité compétente, justifie le juge citant l’article 481 du code pénal burundais Livre 2. A cause de ce manquement, la fille en question passera en prison deux ans et six mois.

Dans la même logique, le tribunal a décidé une prison ferme pour dix ans à l’endroit du représentant provincial de la coalition Amizero y’Abarundi. Complice dans le dossier des 60 fusils, il est aussi accusé de possession de grenade chez lui au chef lieu de la province de Muyinga, apprend-on des juges.

Les accusés sont essentiellement des partisans de la coalition Amizero. Les juges rappellent qu’en matière pénale, la responsabilité est individuelle.

Pour rappel, 33 personnes étaient impliquées dans cette affaire. A part les huit accusés, le reste est acquitté, d’après des sources judiciaires.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

610 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les albinos demandent plus de protection



a

« Certains droits des métis burundo-européens ignorés »



a

Massacre des Banyamulenge : « 15 ans après, la communauté internationale s’est tue »



a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"





Les plus populaires
Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 19 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 18 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 18 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 18 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 17 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 16 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 16 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 16 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 16 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 15 %)