Des tirs nourris dans la Rukoko, un berger échappe de justesse




Par: Isanganiro , vendredi 19 février 2016  à 10 : 31 : 28
a

Les habitants de Buringa en commune Gihanga de la province Bubanza ont été réveillés jeudi par des coups de feu. Vers quatre heure du matin de ce jeudi, un berger s’est levé et a sorti ses vaches à la recherche des pâturages. Par mégarde ou sans s’en rendre compte, il est passé tout près d’une position militaire. Les soldats qui montaient leur garde ont cru à une attaque et ont tiré plusieurs balles qui ont atteint une vache.

Cet incident intervient après des patrouilles très renforcées effectuées par les militaires dans la réserve de la Rukoko. Ils auraient reçu des informations faisant état d’une éventuelle présence des groupes armés dans cette réserve.

« Oui, ce mercredi, les militaires et les policiers étaient nombreux dans cette localité", raconte un habitant de Buringa. Il ajoute encore : " Les policiers sont restés sur cette route Bujumbura-Rugombo, les militaires, très nombreux, sont descendus dans cette forêt pour des patrouilles qui ont duré toute la journée".

Contacté pour savoir ce qui l’aurait poussé à sortir si tôt ses vaches, le berger explique : « Je voulais devancer les autres bergers. Je voulais que mes vaches broutent tôt. mais je ne savais vraiment pas qu’il y a une position militaire sur mon passage", dit-il, ajoutant qu’il a été abasourdi par des détonations d’armes alors que l’une de ses vaches a été atteinte par les balle.

Selon les témoins sur place, ce berger a échappé de justesse à la mort puisque les balles sifflaient au-dessus de sa tête. Il allait en fait nourrir ses vaches d’herbes avant que les autres n’endévorent comme l’affirment certains administratifs sur la colline Buringa.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

696 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye



a

Ngozi : Un bilan lourd suite à un accident de roulage à Gashikanwa



a

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit



a

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent



a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins



a

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie



a

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui





Les plus populaires
Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge,(popularité : 3 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye,(popularité : 3 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

Cinquantenaire : Pierre Nkurunziza fait des éloges à l’armée nationale ,(popularité : 2 %)

Le Général Adolphe Nshimirimana tué,(popularité : 2 %)

Le climat est tendu à la prison centrale de Gitega ,(popularité : 2 %)

Muyinga : Un papa brule son fils,(popularité : 2 %)

Attaque rebelle : 31 rebelles tués et 170 capturés,(popularité : 2 %)