Revue du 17 mars 2012




Par: Richard Nzokizwanimana , samedi 17 mars 2012  à 13 : 47 : 15
a

Le journal Iwacu se demande s’il y aurait des divisions au sein du parti CNDD-FDD.

Il affirme avoir des sources proches du parti au pouvoir qui témoignent que les divisions internes risquent de perturber le cinquantenaire de l’indépendance du Burundi. Le congrès qui était prévu au début de mars a été reporté pour la fin du même mois en vue de trouver une solution.

Le Burundi risque de fêter le cinquantenaire sans le parti de l’indépendance. L’agence net press écrit que l’uprona brille par des divisions internes
.

La révision du règlement d’ordre intérieur préconisé vise l’écartement de tous les membres qui n’épousent pas les idées de la direction actuelle du parti. La personne en bon terme avec le courant de la réhabilitation de l’Uprona ne sera autorisée à demander sa réintégration qu’après au moins trois ans, une demande qui peut même être rejetée.

Le journal Iwacu parle de cartographie de la résistance

Il écrit que les villes sont les bastions de l’opposition et, sur le plan strictement électoral, elles sont souvent considérées comme perdues. Une cartographie des résultats électoraux montrerait que dans les villes, le parti au pouvoir ne fait pas le plein comme dans les zones rurales.

Au Burundi, la société civile appelle à une grève générale, l’élément déclencheur étant la révision des prix de l’eau et de l’électricité qui frappe plus un soudeur de Buyenzi qu’un cultivateur de Bugenyuzi.

L’hebdomadaire mentionne que Bujumbura ne pèse rien sur le plan électoral, mais c’est d’elle que partiront les grèves.
Tous les citoyens sont égaux devant les charges publiques. Iwacu rappelle que les hauts dignitaires doivent contribuer au développement du pays, mais que les députés ont refusé en février de voter le projet de loi sur le paiement de l’Impot Professionnel sur le Revenu pour les dignitaires.

Iwacu revient sur la liste de ceux qui sont jusqu’aujourd’hui exonérés de ces impôts.

Il y a le président de la république ; les présidents de l’assemblée nationale et du sénat ; premier et deuxième vice président de la république ; les vices présidents des chambres du parlement et les membres du gouvernement.

Il y a aussi les chefs de cabinet du président de la république et son chef de cabinet civile adjoint ; les chefs de cabinet des présidents des chambres du parlement ; les conseillers principaux aux différents cabinets au parlement et à l’exécutif ; mais aussi les secrétaires permanents des ministères.

L’hebdomadaire cite aussi les membres de la commission nationale des terres et autres biens ; les cadres et agents de l’institution de l’ombudsman, députés et sénateurs ; les cadres et agents du ministère à la présidence chargé de la bonne gouvernance et de la privatisation ; ceux de la brigade spéciale et de la cour anti corruption, ainsi que les membres du conseil national de la communication.

Quelle mouche a-t-elle piqué Léonard Cubwa ? S’interroge Net Press.

L’homme de la commune Butaganzwa en province de ruyigi a en effet brûlé les parties génitales d’une jeune fille de 7 ans dont il est tuteur.
Atteinte de la diarrhée, cette fille n’a pas pu se retenir au moment où elle se rendait à la toilette pendant la nuit et s’est par conséquent soulagée dans la maison. C’est à ce moment que Cubwa s’est réveillé et s’est servi de la paille enflammée pour brûler les parties les plus intimes de la jeune fille.

Cet homme tente depuis ce forfait de corrompre les autorités locales en leur demandant en contrepartie de ne pas le transférer en justice. Il s’engage également à payer tous les frais des soins médicaux qui seront administrés à la jeune victime.

Comme le malheur ne vient pas seul, cet incident est arrivé à la jeune fille au moment où sa mère est emprisonnée à Gitega et que son père se trouve en état de démence.

Zebiya, celle qui a vu la Vierge Marie à Businde, écrit le journal Iwacu.

Zebiya Ngendakumana habite la colline Businde en commune Gahombo de la province Kayanza. Beaucoup de personnes s’y rendent pour prier. Elle affirme que la Vierge Marie lui est apparue, mais les autorités ecclésiales sont sceptiques.

Native de la même localité, elle témoigne que la Sainte Vierge Marie lui est apparue avant qu’elle eut dix ans et que même en 1996, Jésus Christ lui est également apparu.

Elle s’est déjà rendue au Rwanda, en RD Congo, au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et en Ethiopie pour prêcher la bonne nouvelle, poursuit toujours Iwacu. Zebiya demande aux autorités ecclésiastiques de ne pas la considérer comme une brebis égarée et de lui donner des conseils, étant restée catholique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

659 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article