Frontière Kanyaru haut : Le mouvement des véhicules en rabais




Par: Isanganiro , mardi 9 août 2016  à 12 : 04 : 35
a

Le mouvement des véhicules a sensiblement diminué sur la frontière Burundo Rwandaise de Kanyaru bas en province Kayanza. Selon notre correspondant qui s’est rendu sur les lieux, certaines personnes qui y exercent aussi de petits commerces se plaignent.

Depuis l’interdiction d’exportation des produits vivriers vers d’autres pays, le mouvement des affaires a sensiblement diminué, rapporte notre correspondant. Les camions transportant les marchandises entrant au Burundi font la queue à cette frontière, mais inversement pas de véhicule en provenance du Burundi vers le Rwanda.

Selon notre correspondant, la plupart de ces véhicules en provenance du Rwanda sont d’immatriculation Ougandaise. Sur cette frontière, du côté du Burundi, il n’y avait aucun véhicule des compagnies de transport en commun, récemment interdit aussi de prester sur le territoire Burundais. Seules les voitures de marque Probox, transportant 4 ou 5 passagers assurent le déplacement des personnes se rendant au Rwanda jusqu’à la frontière.

D’un côté, les chauffeurs de ces véhicules « Probox » disent qu’ils gagnent un peu plus suite a l’interdiction des véhicules des Agences de transport parce que les passagers sont devenus nombreux. Mais de l’autre coté, ils disent qu’il n’y a plus de mouvement avec l’interdiction d’exportation des produits vivriers. Sur cette frontière, nombreux sont aussi les véhicules privés de ceux qui déplacent leurs enfants qui se rendent au Rwanda ou en Ouganda pour les études.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

467 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les sachets « nous tuent à petit feu »



a

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie



a

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard



a

Bouteilles plastiques usagées, déchets « profitables »



a

Risque de fermeture de la formation du soir au Burundi



a

8ème heure à l’école , une heure de trop



a

Rumonge : Un conflit foncier entre l’église anglicane et un particulier



a

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé



a

Unions libres à Bubanza et Rumonge : état des lieux après l’ultimatum du président de la république



a

Cibitoke : Le soleil et la chenille légionnaire, de véritables ménaces pour le maïs





Les plus populaires
Unions libres à Bubanza et Rumonge : état des lieux après l’ultimatum du président de la république,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Les sachets « nous tuent à petit feu »,(popularité : 4 %)

Mbonimpa sort de l’Hôpital, mais sa sécurité en danger,(popularité : 4 %)

Mwaro : Abandon scolaire, phénomène inquiétant ,(popularité : 4 %)

Région ouest : Carence de sang au CNTS ,(popularité : 4 %)

Radio Isanganiro : Le coût des dégâts se chiffre à des centaines de millions ,(popularité : 4 %)

Risque de fermeture de la formation du soir au Burundi,(popularité : 3 %)

Des burundais expulsés de la Tanzanie,(popularité : 3 %)

Vers une loi moins dure contre plus de confessions religieuses,(popularité : 3 %)