Frontière Kanyaru haut : Le mouvement des véhicules en rabais




Par: Isanganiro , mardi 9 août 2016  à 12 : 04 : 35
a

Le mouvement des véhicules a sensiblement diminué sur la frontière Burundo Rwandaise de Kanyaru bas en province Kayanza. Selon notre correspondant qui s’est rendu sur les lieux, certaines personnes qui y exercent aussi de petits commerces se plaignent.

Depuis l’interdiction d’exportation des produits vivriers vers d’autres pays, le mouvement des affaires a sensiblement diminué, rapporte notre correspondant. Les camions transportant les marchandises entrant au Burundi font la queue à cette frontière, mais inversement pas de véhicule en provenance du Burundi vers le Rwanda.

Selon notre correspondant, la plupart de ces véhicules en provenance du Rwanda sont d’immatriculation Ougandaise. Sur cette frontière, du côté du Burundi, il n’y avait aucun véhicule des compagnies de transport en commun, récemment interdit aussi de prester sur le territoire Burundais. Seules les voitures de marque Probox, transportant 4 ou 5 passagers assurent le déplacement des personnes se rendant au Rwanda jusqu’à la frontière.

D’un côté, les chauffeurs de ces véhicules « Probox » disent qu’ils gagnent un peu plus suite a l’interdiction des véhicules des Agences de transport parce que les passagers sont devenus nombreux. Mais de l’autre coté, ils disent qu’il n’y a plus de mouvement avec l’interdiction d’exportation des produits vivriers. Sur cette frontière, nombreux sont aussi les véhicules privés de ceux qui déplacent leurs enfants qui se rendent au Rwanda ou en Ouganda pour les études.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

479 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Les enseignants du STEB obligés cotisent pour d’autres syndicats



a

Education : Des cours non ou mal enseignés au 3ème trimestre à Rumonge



a

Le personnel de la SOBUGEA face aux difficultés



a

SOS : La vie de James en danger



a

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption



a

Burundi : Les études universitaires publiques à crédit



a

Les déplacés de Gitaza et Cashi installés à Mayengo



a

Santé : Manque de devises, pas de médicaments



a

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt



a

Education : Des portes d’entrée grandement ouvertes aux mastères





Les plus populaires
Bururi : Les enseignants du STEB obligés cotisent pour d’autres syndicats,(popularité : 51 %)

SOS : La vie de James en danger,(popularité : 8 %)

La Société civile réclame la libération de Faustin Ndikumana et la transparence dans les recrutements ,(popularité : 7 %)

Les déplacés de Gitaza et Cashi installés à Mayengo ,(popularité : 3 %)

Rumonge : Travaux communautaires ou activités du CNDD-FDD ?,(popularité : 2 %)

La CAMEBU incapable de stocker les médicaments ,(popularité : 2 %)

Bujumbura, des enfants qui ne vont plus à l’école,(popularité : 2 %)

Prêt -bourse pour les étudiants, une des solutions pour l’enseignement supérieur ,(popularité : 2 %)

Musée Vivant , site intéressant au Burundi mais moins enrichi,(popularité : 2 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 2 %)