MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire


Les écoles à régime d’internat de la province Mwaro font face à certaines difficultés au moment où le début de l’année scolaire 2016-2017 pour les écoles publiques approche. Le DPE Mwaro appelle toute âme charitable à donner un coup de pouce.



Par: Isanganiro , mardi 20 septembre 2016  à 18 : 14 : 34
a

Parmi les problèmes qui vont marquer la prochaine rentrée scolaire dans ces écoles sont l’insuffisance des matelas dans les dortoirs . Le peu qu’il ya est à l’ état de vieillesse sans oublier les ustensiles culinaires. A tous ces défis s’ajoute la cherté des vivres. Les prix des denrées alimentaires ont grimpé sur le marché alors que les subsides données par le gouvernement de 800f/élève et par jour restent minimes ; a souligné le directeur provincial de l’enseignement Sarthiel Ntakamurenga

Il ajoute que la plupart des écoles à internat dans cette province ont des arriérées, des dettes non payées à la Regideso liées à la consommation de l’eau et du courant électrique des années antérieures.

Ntakamurenga trouve que le Ministère de tutelle devrait équiper ces établissements scolaires en nouveaux matériels de cuisine et de dortoir avant que les élèves ne reviennent à l’école. Il interpelle également tout bienfaiteur qui est apte à donner un coup de pouce pour que ces enfants du pays suivent normalement leurs cours.

La province Mwaro compte cinq écoles à système d’ internat dont le Lycée Mwaro, le Lycée Muyebe, Ecole Normale Arthur Chilson (ANAC) de Kibimba, Ecole Normale d’Economie Familiale(ENEFA) de Kibumbu et Institut Technique d’Agriculture du Burundi(ITABU) kirika.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

275 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption



a

Burundi : Les études universitaires publiques à crédit



a

Les déplacés de Gitaza et Cashi installés à Mayengo



a

Santé : Manque de devises, pas de médicaments



a

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt



a

Education : Des portes d’entrée grandement ouvertes aux mastères



a

Plus d’un millier d’enseignants chômeurs à la conquête d’une soixantaine de places



a

Burundi : Le ministre de l’intérieur contre le bruit



a

Santé : Bientôt la naissance d’une institution de régulation des aliments et médicaments « ABREMA »



a

Burundi : Les fonctionnaires bénéficiaires des formations du soir bientôt sanctionnés





Les plus populaires
La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 5 %)

Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat,(popularité : 4 %)

Les anciens hommes armés handicapés réclament leurs droits ,(popularité : 3 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 3 %)

Bujumbura : 11 employés de la Librairie Saint Paul en conflit avec la direction,(popularité : 3 %)

Mbonimpa sort de l’Hôpital, mais sa sécurité en danger,(popularité : 3 %)

Ruyigi : Le Centre St François de Kayongozi, plus de 30 ans au service de la population démunie,(popularité : 3 %)

Le personnel de l’aéroport International de Bujumbura bientôt en grève,(popularité : 3 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 3 %)

Bururi : La sécurité perturbée dans plusieurs coins de cette province,(popularité : 3 %)