Mwaro : Des feux se déclarent sur une colline, l’administration communale nie les faits


Les habitants de la colline Murambi en commune Rusaka de la province Mwaro au centre du Burundi qui ont subi des incendies ces derniers jours demandent aux autorités de tout faire pour faire cesser ces actes commis par des individus jusqu’ici inconnus. Une partie de la maison d’habitation, des enclos et des étables d’un côté ; une partie d’une sous-colline de l’autre, ont été brûlés en des moments très proches aux mois d’août et septembre. L’administrateur communale nie les faits.



Par: Isanganiro , jeudi 22 septembre 2016  à 17 : 14 : 48
a
JPEG - 10.6 ko

Ces incendies se sont déclarés sur trois sous-collines à savoir Kizenga, Bihendekere et Burima, toutes de la colline Murambi en commune Rusaka. A kizenga chez Alexis Bigirimana, la famille a passé une bonne partie de la nuit de samedi à dimanche, les 10 et 11 septembre, debout. Une sous colline dite Bihendekere appartenant à Mélance Ntahuga avait pris feu, et au moment où on allait terminé à l’éteindre, on a aperçu que l’enclos est déjà atteint. Affirmation de la cheffe de ménage, Victoire Ndayiragije. « On éteignait le feu dans la nuit, c’était le 10. Le feu éteint presque, on s’est aperçu que notre ménage est atteint. Les voisins sont intervenus ; ils ont pu protéger la maison, seulement la maison : l’enclos, trois étables pour les vaches, tout est partie en fumée. L’auteur visait en premiers les étables pour que les vaches soient brûlées. » En moins de 24 heures, le dimanche 11 septembre dans l’après midi, ce fut le tour de chez Venant Nivyabandi. Une petite partie de l’enclos selon Venant. « Un enfant qui est sorti dehors a vu en premier le feu d’origine inconnue qui s’était déjà déclaré contre l’enclos. Nous avons vite alerté et on est venu à notre secours. Une dizaine de mètres ont été brûlés. »

JPEG - 8.7 ko

Le troisième ménagé qui a été visité par Isanganiro est celui d’un certain Claver Mbesherubusa. Il avait été touché le 12 août et les voisins sont parvenus à éteindre, ce qui a fait croire à un simple accident. Mais curieusement, un autre nouvel incendie s’est déclaré juste le lendemain faisant des dégâts. C’était un samedi, le jour des festivités. Une partie de la maison d’habitation a été atteinte par le feu. « On était tous parti pour les festivités sociales. Le feu s’est déclaré entre 16 et 17 heures. L’enclos, les étables et la cuisine ont été réduits en cendres. La maison principale a été également touchée, mais on l’a éteinte à l’aide de l’eau. » M. Mbesherubusa fait savoir qu’un autre enclos, dans le ménage d’un voisin prénommé Domitien a été touché. Tous ces intervenants disent ne pas comprendre le phénomène.

JPEG - 4.5 ko

Les habitants de Murambi affirment qu’habituellement, la cohabitation entre voisins est au bon fixe. Ils demandent aux autorités de tout faire pour faire arrêter ces actes dont ils ne savent pas jusqu’ici les auteurs. « Les autorités devraient agir elles-mêmes. Qu’elles fassent tout pour que nos cœurs ne soient pas toujours tendus. Nous cohabitons normalement, en toute sécurité. On était comme en famille. Que ces actes cessent car, ça nous fait vraiment mal. »

Cette information sur les incendies déclarés sur Murambi est déjà confirmée par le chef collinaire, mais l’administrateur communale, elle, nie les faits. Elle n’a pas voulu non plus s’exprimer devant notre micro. Des sources sur place indiquent que les responsables administratifs ont demandé à ces habitants de dénoncer en privé les présumés auteurs de ces incendies, mais ils ont refusé, arguant que cela risquerait d’entacher les bonnes relations qu’il y a entre eux.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

321 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Huit personnes sont victimes des phénomènes naturels dont la pluie



a

Bujumbura : Des maisons menacées d’écroulement en zone Gihosha



a

Muyinga : Lutte contre les objets de pêche, ennemis de la croissance des poissons



a

Bubanza : Des chenilles ravagent les champs de maïs



a

Burundi : La verdure environnementale se transforme petit à petit en noire



a

Un barrage hydro électrique en cours de construction sur Mpanda



a

Bujumbura : Les riverains de Ntahangwa crient au secours



a

Le lac Tanganyika toujours sous menace de pollution



a

Contre vents et marrais, Ntahangwa s’impose



a

Des centaines de maisons détruites par l’innondations de la Rusizi dans Mutimbuzi





Les plus populaires
Huit personnes sont victimes des phénomènes naturels dont la pluie,(popularité : 8 %)

Bujumbura : Des maisons menacées d’écroulement en zone Gihosha,(popularité : 2 %)

Bujumbura : Les riverains de Ntahangwa crient au secours,(popularité : 2 %)

Bubanza : Des chenilles ravagent les champs de maïs ,(popularité : 2 %)

La réserve naturelle forestière de Bururi en proie aux incendies criminels,(popularité : 1 %)

Contre vents et marrais, Ntahangwa s’impose,(popularité : 1 %)

Un barrage hydro électrique en cours de construction sur Mpanda,(popularité : 1 %)

Rwegura : l’eau a baissé, bonjour le délestage ,(popularité : 1 %)

Des centaines de maisons détruites par l’innondations de la Rusizi dans Mutimbuzi ,(popularité : 1 %)

Des usines polluent l’environnement en mairie de Bujumbura,(popularité : 1 %)