Ngozi/Sabanerwa : Des militaires rwandais sur le sol burundais ce mardi


Ce mardi, des rwandais dont les militaires ont passé une heure de temps sur la colline Sabanerwa à Ngozi, une partie faisant objet de polémiques entre le Burundi et le Rwanda depuis les années 50. L’autorité provinciale donne un bilan d’une maison détruite et de haricots volés.



Par: Isanganiro , mercredi 5 octobre 2016  à 16 : 14 : 53
a

Une quarantaine de militaires rwandais armés ainsi que des civils se sont introduits sur la colline Sabanerwa de la commune Mwumba en province Ngozi, c’est au nord du pays. Ils sont arrivés vers 10h pour rebrousser chemin vers 10h de l’avant midi de ce mardi comme l’indique le gouverneur de Ngozi, Albert Nduwimana.

Cette autorité précise qu’une maison en cours de construction d’une famille burundaise habitant cette colline a été détruite par ces militaires rwandais et une petite quantité de haricots volée. Le numéro dans sa province souligne qu’aucune raison ne peut pousser un rwandais à s’introduire sur le territoire burundais pour semer de l’anarchie. A lui de renchérir que les autorités burundaises ont tiré de cet incident.

JPEG - 3.5 ko

Nduwimana qui s’est rendu sur les lieux tranquillise que des mesures de sécurité sont en train d’être envisagées pour que les familles résidant sur cette colline puissent être rétablies dans leurs droits.

La colline Sabanerwa a, depuis les années 1950, été l’origine des discussions entre le Burundi et le Rwanda. C’est après que la rivière Kanyaru ait dévié de son cours normal. Albert Nduwimana gouverneur de Ngozi indique qu’à partir de cette époque, les rwandais gardent toujours l’intention de s’en approprier. Il explique que pour le moment, trois familles burundaises habitent cette "sous-colline" qui ne comporte aucune plantation des rwandais.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

870 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Le retour des femmes /hommes adeptes d’Eusebie crée de remous dans les familles de Musigati



a

Le trafic des êtres humains inquiète les sénateurs burundais



a

GATUMBA : Les Familles des personnes enlevées dans le désespoir



a

Burundi : Trois personnes tuées dans différents



a

Un homme tué et deux blessés, le bilan amer de la nuit de dimanche à lundi à Bubanza



a

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme



a

Gihanga : Les cultivateurs aux prises avec les éleveurs



a

Bujumbura : Deux morts et un enlèvement à Kiyenzi



a

Bubanza : La populations de kagaragara retrouve leurs domiciles ce vendredi



a

Bubanza : Près de 2000 personnes expulsées de la Rukoko





Les plus populaires
Bubanza : Le retour des femmes /hommes adeptes d’Eusebie crée de remous dans les familles de Musigati,(popularité : 14 %)

Le trafic des êtres humains inquiète les sénateurs burundais,(popularité : 3 %)

Burambi : De violents combats,(popularité : 3 %)

ISALE/SECURITE : Pontien BARUTWANAYO n’est plus,(popularité : 2 %)

GATUMBA : Les Familles des personnes enlevées dans le désespoir,(popularité : 2 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 2 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 2 %)

Muyinga/sécurité : Trente fusils de type karashinikov saisis à Giteranyi ,(popularité : 2 %)

Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 2 %)

Le désarmement forcé se poursuit dans différents quartiers de la capitale Bujumbura,(popularité : 2 %)