Simples faussaires ou administration parallèle ?




Par: Marc Niyonkuru, , Wednesday 21 March 2012  à 18 : 18 : 32
a

230 cachets, dont celui du cabinet de la présidence de la république du Burundi, de la banque centrale, de l’Office Burundaise et autres ont été saisis par la police ce mercredi 21 mars 2012 en Mairie de Bujumbura au dixième avenu quartier Nyakabiga comme cela a été confirmé par le porte- parole de la police nationale dans un point de presse qu’il a animé à l’endroit des journalistes.

Devant les bureaux de la brigade de recherche et d’intervention judiciaire, la police avait étalé à l’endroit du public parmi lesquels les journalistes, beaucoup de documents des faussaires et arrêté deux personnes soupçonnées d’être derrière ces faussaires.

Ces documents relèvent du secteur privé et public comme les diplômes universitaires, les cachets des banques, les permis de conduire et autres.

Le porte- parole de la police indique cette saisie de ces documents se trouve dans une série d’activités de la police.

"Même dans trois semaines écoulées, des cas d’escroquerie ont été constaté," dit-il.

Pour le porte–parole de la police, certes il ya un réseau de faussaires mais, il serait prématuré d’indiquer que les personnes situées dans différents services où ont été trouvés tous ces documents sont concernées. Selon lui, les enquêtes mettront plus de lumières dans ces tricheries.

Beaucoup de chéquiers ont aussi été saisis au cours de cette intervention de la police.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

753 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Send a message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Elections 2020, la contribution qui fait couler beaucoup d’encre et de salive



a

Rumonge :Le législatif « contredit » ou « corrige » l’exécutif



a

"Le retrait du Burundi de la CPI n’est pas synonyme de l’impunité", dit la Ministre de la Justice



a

Des engins de pêche prohibée saisis à Rumonge



a

Conflit de représentation au sein de la coalition COPA : MUTABAZI dans les collimateurs



a

Une forte présence des militaires et policiers à Ngagara



a

BURINGA –Des personnes en provenance d’un enterrement attaquées



a

Burundi : Trente civils tués en 2 semaines, la Ligue Iteka s’inquiète



a

Les négociations de Bujumbura suspendues ce samedi



a

Deux civils tués et un policier grièvement blessé au centre-ville Bujumbura.





Les plus populaires
Les confessions religieuses ou obstacle au planning familial ,(popularité : 3 %)

Burundi : Trente civils tués en 2 semaines, la Ligue Iteka s’inquiète,(popularité : 2 %)

A qui profite la limitation des libertés publiques ?,(popularité : 2 %)

"Le retrait du Burundi de la CPI n’est pas synonyme de l’impunité", dit la Ministre de la Justice ,(popularité : 2 %)

BURINGA –Des personnes en provenance d’un enterrement attaquées ,(popularité : 2 %)

Burundi : Elections 2020, la contribution qui fait couler beaucoup d’encre et de salive,(popularité : 2 %)

La privatisation des entreprises de l’Etat ou "vache laitière", dit le Parcem ,(popularité : 2 %)

Simples faussaires ou administration parallèle ? ,(popularité : 2 %)

Conflit de représentation au sein de la coalition COPA : MUTABAZI dans les collimateurs ,(popularité : 2 %)

Un nourrisson éloigné de sa maman à base de conflits,(popularité : 2 %)