Kanyosha : Petite canalisation, un danger à la population


Deux maisons abritant quatre familles dans une même parcelle ont été débordées par l’eau de pluie qui s’est abattue dans le quartier Gisyo de la zone Kanyosha en Mairie de Bujumbura le soir de ce Jeudi. Les maisons présentent déjà des fissures dues au manque de canalisation selon les habitants de la place . Ils demandent d’être secourue avant le drame.



Par: Isanganiro , vendredi 11 novembre 2016  à 17 : 11 : 36
a

Des fissures se remarquent sur les façades de certaine maisons suite a la pluie tombée dans la nuit de jeudi a vendredi sur l’avenue baptisée Musigiti du quartier Gisyo 4 de la zone Kanyosha. Elle s’est transformée en une rivière où on note trois parcelles qui sont débordées sur cette même avenue. La parcelle la plus menacée abrite quatre familles. Les maisons qui y sont construites connaissent déjà des fissures due à l’inondation.
Ces familles qui comptent environ vingt personnes disent qu’elles ont passé une nuit blanche par manque d’endroit où mettre une brassière pour la cuisson. "L’eau entrant n’avait pas où passer pour rejoindre l’extérieur car il n ’ y a pas de canalisation préalablement aménagée ; elle se stationne ici", explique un membre de ces familles. Il ajoute que des biens ont été endommagés tels que les matelas et qu’ils ont vite coupé l’électricité pour limiter les dégâts.
Les habitants de cette localité qui ont vu leurs maisons embourbées et objets endommagés par ces pluies se voient toujours exposés aux conséquences des pluies suite à l’absence de grandes canalisations capable d’acheminer une quantité d’eau de pluie à l’intérieur du quartier, ce qui ne limitera du tout l’eau de couler vers leurs maisons. Dans l’urgence, ces familles demandent aux âmes charitables de leurs venir en aide et au gouvernement de penser déjà à l’aménagement des canaux plus importants sur les avenues et à l’intérieur du quartier du le fait que la capitale ne cesse de s’agrandir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

257 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les fonctionnaires de Karusi appelés à une autre cotisation pour le stade en cours de construction



a

Muyinga : Les enseignants viennent en aide aux vulnérables.



a

Muyinga : L’épidémie du paludisme en régression.



a

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.



a

AFSC : 100 ans de consolidation de la paix à travers le monde



a

Bubanza : Un ouf de soulagement pour les habitants de kagwema



a

Burundi : Le paludisme prend une allure inquiétante



a

Bubanza : L’Ecole des aveugles de Gihanga, tant de difficultés.



a

Cibitoke : 114 cas de choléra déjà recensés à Rugombo depuis 31 Décembre



a

Rumonge : Tricherie dans la formation des enseignants du post-fondamental





Les plus populaires
Les fonctionnaires de Karusi appelés à une autre cotisation pour le stade en cours de construction,(popularité : 12 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 2 %)

Mwaro : Abandon scolaire, phénomène inquiétant ,(popularité : 2 %)

Liberté de la Presse : Une marche des journalistes étouffée par la police à Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Bientôt le bitumage de petites routes dans la ville de Gitega,(popularité : 2 %)

Le trafic des êtres humains reste d’actualité au Burundi,(popularité : 2 %)

Il faut s’ouvrir au monde extérieur pour combattre le chômage,(popularité : 2 %)

Cotonou : Des opportunités pour des étudiants burundais ,(popularité : 2 %)

L’ENS veut évoluer en vase clos,(popularité : 2 %)