Bubanza : L’Ecole des aveugles de Gihanga, tant de difficultés.


Le monde entier célèbre le 04/01/2017 la journée mondiale dédiée aux aveugles. Et ces derniers manquent cruellement d’enseignants, de matériel adapté et de ration suffisante pour supporter les élèves ; c’ est le cas de l’école fondamentale Kanura de Gihanga dans la province de Bubanza.



Par: Isanganiro , lundi 9 janvier 2017  à 16 : 21 : 15
a

Cette école qui a été initiée en 2011 par l’Eglise Emmanuel connait un problème de manque d’enseignants, surtout ceux adaptés et spécialisés à l’écriture des aveugles ’’le braille’’ selon le Directeur de cette Ecofo. Ernest Nindagiye le directeur de l’école fondamentale Kanura de Gihanga ajoute que le matériel spécialisé comme les machines, les livres, le papier, …" hante l’assimilation de la matière à ces élèves dont les aveugles.

Cette école à internat connait également le défis de nourrir ce collège. "la ration alimentaire est de loin suffisante pour 119 élèves internes, et parmi lesquels 58 sont aveugles malgré les efforts du ministère de la solidarité qui fournit des vivres tous les trois mois a travers le PAM", précise Nindagiye. "Nous recevons du haricot, de la farine et de l’huile de coton tous les deux mois et il existe un quota réservé à chaque élève. Cela nous aide à les maintenir à l`internat en plus du minerval de dix mille fbu par élève donne par certains, les autres en sont visiblement et pratiquement incapables", a -t-il renchéri.

Malgré leur infirmité, ces élèves aveugles se réjouissent qu’ils partagent la même salle et les cours avec les autres élèves non aveugles. ‘’Nous fréquentons les mêmes salles de classe, nous étudions ensemble, nous partageons le tout et nous ne sommes pas mis en quarantaine comme nous l’entendons ailleurs,’’ raconte Isaac Kubwayo de la même école.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

262 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : Des propriétaires des termitières grignotent sur les moustiquaires



a

Rumonge : Célébration de la journée internationale de l’enseignant



a

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance



a

IGIRUBUNTU Thierry de retour chez lui



a

Deux syndicats du personnel soignant menacent d’entamer un mouvement de grève dans 14jours



a

Treize associations et coopératives : une solution urbaine pour les ordures dans les quartiers



a

Six personnes d’une même famille tuées à Karusi



a

Lycée Municipal de Gikungu : Quand dira-t-on demain ?



a

Les habitants de Kiyange vivent dans des conditions déplorables et demandent d’être assistés.



a

La toux, pas un seul signe de la tuberculose





Les plus populaires
Muyinga : Des propriétaires des termitières grignotent sur les moustiquaires,(popularité : 30 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 8 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 6 %)

Rumonge : Célébration de la journée internationale de l’enseignant ,(popularité : 5 %)

Burkina Faso : Deux jeunes dont un burundais inventent un savon anti malaria,(popularité : 4 %)

Ses adeptes dans les mains de la police ,(popularité : 4 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 3 %)

Le prix du sucre à la hausse,… vie chère ,(popularité : 2 %)

IGIRUBUNTU Thierry de retour chez lui ,(popularité : 2 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 2 %)