Bubanza : L’Ecole des aveugles de Gihanga, tant de difficultés.


Le monde entier célèbre le 04/01/2017 la journée mondiale dédiée aux aveugles. Et ces derniers manquent cruellement d’enseignants, de matériel adapté et de ration suffisante pour supporter les élèves ; c’ est le cas de l’école fondamentale Kanura de Gihanga dans la province de Bubanza.



Par: Isanganiro , lundi 9 janvier 2017  à 16 : 21 : 15
a

Cette école qui a été initiée en 2011 par l’Eglise Emmanuel connait un problème de manque d’enseignants, surtout ceux adaptés et spécialisés à l’écriture des aveugles ’’le braille’’ selon le Directeur de cette Ecofo. Ernest Nindagiye le directeur de l’école fondamentale Kanura de Gihanga ajoute que le matériel spécialisé comme les machines, les livres, le papier, …" hante l’assimilation de la matière à ces élèves dont les aveugles.

Cette école à internat connait également le défis de nourrir ce collège. "la ration alimentaire est de loin suffisante pour 119 élèves internes, et parmi lesquels 58 sont aveugles malgré les efforts du ministère de la solidarité qui fournit des vivres tous les trois mois a travers le PAM", précise Nindagiye. "Nous recevons du haricot, de la farine et de l’huile de coton tous les deux mois et il existe un quota réservé à chaque élève. Cela nous aide à les maintenir à l`internat en plus du minerval de dix mille fbu par élève donne par certains, les autres en sont visiblement et pratiquement incapables", a -t-il renchéri.

Malgré leur infirmité, ces élèves aveugles se réjouissent qu’ils partagent la même salle et les cours avec les autres élèves non aveugles. ‘’Nous fréquentons les mêmes salles de classe, nous étudions ensemble, nous partageons le tout et nous ne sommes pas mis en quarantaine comme nous l’entendons ailleurs,’’ raconte Isaac Kubwayo de la même école.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

255 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Une campagne longtemps attendue pour une probable réduction de paludisme



a

Burundi : La lèpre, 500 nouveaux cas dépistés chaque année



a

Burundi /SOS : Bonne guérison à Jonathan



a

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise



a

Bubanza : Quatre morts de cholera à kagwema.



a

Burundi : Retour aux comptes gouttes des refugiés burundais en provenance de la Tanzanie



a

Burundi : La rentrée scolaire s’annonce avec une panique aux élèves du lycée Makamba



a

Burundi : "Jeunesse, Ainsi la Vie est Belle mais pas Toujours Rose", estime un Jeune A .Machado



a

Rumonge : Les enseignants redéployés s’interrogent de l’avenir de leurs familles



a

Rumonge : Les associations encadrés par FVS-Amade Burundi assistent les enfants orphelins et vulnérables





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 13 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 3 %)

La construction du tombeau du Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana,(popularité : 3 %)

Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola,(popularité : 2 %)

Université du Burundi : Le Recteur Gaston Hakiza limogé après neuf ans de règne ,(popularité : 2 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 2 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 2 %)

Université du Burundi : Les étudiants internes prêts à revendiquer leur petit déjeuner ,(popularité : 2 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 2 %)

Burundi : Une campagne longtemps attendue pour une probable réduction de paludisme ,(popularité : 2 %)