Burundi : Le ministère de l’agriculture appelle les cultivateurs à l’irrigation des champs


Le ministre de l’agriculture et de l’élevage appelle les cultivateurs à s’atteler à l’irrigation de leurs champs en vue de parier à la perturbation des changements climatiques observée en ces temps . Dr Déo Guide Rurema déclare qu’il y a des régions où les récoltes pour la saison culturale A ont été en dessous de 50% ; mais il tranquillise tout de même la population et l’appelle plutôt à cultiver pour la seconde saison culturale.



Par: Isanganiro , mercredi 8 février 2017  à 17 : 09 : 34
a

Selon le ministre de l’agriculture et de l’élevage, le phonème de changement climatique n’ a pas affecté non seulement le Burundi également les quatre coins du monde. Déo Guide Rurema rappelle que la production moyenne au niveau nationale est de 60% mais quatre provinces ont été sérieusement touchées quitte à cette leur production moyenne est en dessous de 50% ; ce le cas de Kirundo, Muyinga, Bujumbura - Rural et Bubanza alors que Karusi, Kayanza, Cibitoke, Gitega et Ruyigi, la production globale oscille 50% et 60% . Selon lui, malgré la situation critique, les indicateurs ne sont pas réunis pour déclarer un état de famine au Burundi et déclencher des mesures d’urgences pour y faire face.

Le ministre Déo Guide Rurema explique que les agriculteurs doivent adopter les cultures de soudure comme la colocase, la patate douce le manioc,... et des légumes à cycle court et penser à l’irrigation comme faisaient les aïeux pendant la saison sèche afin de faire face aux conséquences liées aux changements climatiques . "Comme un fabriquant des briques se réveille très tôt pour le captage de l’eau, les agriculteurs doivent procéder de la sorte et irriguer leurs champs.", a indiqué le ministre de l’agriculture. Il ajoute qu’en plus des projets d’aménagement des marais, le ministère de l’agriculture envisage en établir un calendrier pour en faire une exploitation maximale et rentable pour le pays.

Ce ministère de l’agriculture en concertation avec les institutions en charge de la météo, a ajouté le ministre Déo Guide, garde espoir que les conditions climatiques seront favorables pour la saison culturale B. Il appelle alors les agriculteurs à procéder aux semis pour la seconde saison culturale."Les informations pluviométriques que nous avons eu de la part de l’IGEBU, qui restent à confirmer par ce qu’il y a la variabilité, nous montrent que la saison culturale B sera différente de la saison précédente. Nous ne ferons qu’ à encourager la population à s’adonner aux activités quotidiennes qui concernent les champs", a tranquillisé le ministre Guide Rurema.

Le ministère de l’agriculture et élevage pense aux provinces victimes des aléas climatiques

Le ministre Déo Guide Rurema s’inquiète de la faible production qu’ a enregistré les familles des provinces touchées par les changements climatiques et qui risquent de ne pas avoir à semer. Il tranquillise que les responsables et cadres de ce ministère seront déployés sur terrain pour veiller à ce que les semences qui seront distribuées ne soient pas affectées à la consommation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

208 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique



a

Gitega : Le manque criant du carburant de type essence limite la circulation



a

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne



a

Ruyigi : Remise des motopompes d’irrigation aux agriculteurs producteurs de semences en commune Gisuru.



a

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle



a

Burundi : Les institutions financières reconnaissent le manque de billets verts au Burundi



a

Burundi : Certains agents de banque accusés de corruption dans l’octroi des crédits



a

Burundi : Le café de Kayanza et Ngozi rafle la coupe d’excellence



a

Muyinga : Vers la régionalisation agricole



a

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté





Les plus populaires
Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 18 %)

Rutana cultive aussi le tournesol,(popularité : 2 %)

Colloque sur l’élevage au Burundi : les acteurs veulent moderniser le secteur,(popularité : 2 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 2 %)

Gitega : Le manque criant du carburant de type essence limite la circulation ,(popularité : 2 %)

Inégale circulation de la monnaie : Une entrave pour l’accès au crédit,(popularité : 1 %)

Où en est on avec la politique de charroi zéro ? ,(popularité : 1 %)

Incendie du marché, la RSA, la Brarudi s.a. et… ouvrent leurs portemonnaies ,(popularité : 1 %)

Guerre de mots entre l’OLUCOME et le ministère à la bonne gouvernance,(popularité : 1 %)

Burundi : Les réformes économiques burundaises épatent les investisseurs ,(popularité : 1 %)