Bubanza : PAM assiste les familles victimes du soleil accablant


Ce jeudi, plus de 1500 ménages de sept collines de la commune Gihanga, province Bubanza , victimes des aléas climatiques de ont reçu une assistance de la part du Programme Alimentaire Mondial PAM . Chaque ménage a droit à 38 kg composés de maïs, de haricot , d’huile et de sel. ces familles qui s’élèvent à 3000 au total seront assistées pendant trois mois.



Par: Isanganiro , vendredi 10 février 2017  à 20 : 36 : 41
a

Environ 7500 personnes qui se comptent en 1525 ménages selon le PAM s’étaient rassemblées , les unes sur la colline Buramata, les autres au centre Gihanga pour recevoir une assistance alimentaire du Programme Alimentaire Mondiale PAM . Chaque ménage a droit à 38 kg composés de 27 kg de maïs, 9 kg de haricot, 2 kg d’huile et du sel. Mercredi, une partie de cette population victime de ces changements, qui s’élève à 7500 personnes de 1500 ménages avait été assistée par cette organisation internationale humanitaire.

Selon certains habitants de la colline Buramata, le soleil a détruit les champs sur une grande superficie de la plaine d’Imbo de la province Bubanza. Ceux qui n’ont pas eu la chance de figurer sur la liste des bénéficiaires réclament cette assistance. " Je n’ai rien à nourrir mes six enfants. Notre chef de colline a refusé de m’inscrire sur les listes expliquant que j’ ai encore de la force pour aller chercher à nourir ma famille ", revendique un habitant de la colline Rugunga.

Face à ces lamentations, l’administration locale explique que cette assistance ne concerne que ceux qui ont été sérieusement touché par ces phénomènes des aléas climatiques. De son côté , Liberatte Ntibarake , délégué du PAM lors de la distribution de ces vivres ce jeudi à Buramata a signifié que les stocks de PAM sont actuellement presque vides et qu’il y a d`autres provinces du Burundi qui réclament cette assistance. Le gouverneur de la Province Bubanza Tharcisse Niyongabo indique que plus de 3000familles sont victimes de ces changements climatiques .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

190 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Le ministère de l’agriculture appelle les cultivateurs à l’irrigation des champs



a

Bubanza : Les agri-éleveurs s’inquiètent des produits phytosanitaires à leurs troupeaux



a

Burundi : Importation du sucre à partir du mois de Février.



a

Burundi : Pénurie ou spéculation pour le produit de la sosumo



a

Burundi : La courbe des prix est toujours ascendante avec 2017



a

Bubanza : Desséchement des cultures dans la plaine de Gihanga



a

Burundi : L’or noir devient de nouveau rare



a

Burundi : Tout endroit public de la capitale Bujumbura se transforme en parking payant



a

Burundi : OBR ferme temporairement son poste à Kanyaru -Bas



a

Burundi : Le manque d’eau et d’électricité se fait parler de lui à la veille de la saison de pluie.





Les plus populaires
Bubanza : PAM assiste les familles victimes du soleil accablant ,(popularité : 11 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 4 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 3 %)

Burundi : Le ministère de l’agriculture appelle les cultivateurs à l’irrigation des champs,(popularité : 2 %)

SOSUMO : Le sucre produit en abondance mais reste insuffisant,(popularité : 2 %)

Suspension de la coopération Germano -Burundaise : manque à gagner de 54 milliards de FBU ,(popularité : 2 %)

Les assurances maladies affectées par la crise ; cas de SONAVIE,(popularité : 2 %)

Burundi : Pénurie ou spéculation pour le produit de la sosumo ,(popularité : 2 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 1 %)

Burundi : L’or noir devient de nouveau rare ,(popularité : 1 %)