Le facilitateur Mkapa en quête de la solution à la crise burundaise


Le groupe du facilitateur dans le dialogue externe inter burundais compte rencontrer à Entebbe pour deux jours avant la fin du mois de Mai, les organisations de la société civile burundaise et autres groupes apolitiques en exil. Cependant, l’invitation du facilitateur B. Mkapa exclut de cette session les personnes sous mandat ; les exclus plaident pour l’inclusivité.



Par: Isanganiro , mercredi 17 mai 2017  à 14 : 52 : 57
a

Cette session de brieffing est prévue pour les 24 et 25 Mai courant selon l’invitation du facilitateur Benjamin Mkapa. Pour la 1ère journée, l’équipe de la facilitation va rencontrer ces organisations regroupant les jeunes, les femmes et les confessions religieuses en exil, cela en session plénière. Le 25 Mai, la même équipe va recevoir les propositions orales ou écrites de ces organisations. Les organisations invitées sont celles qui n’étaient pas présentes lors de la précédente session qui s’est déroulée du 3 au 5 Mai à Bujumbura précise l’invitation du facilitateur. La même invitation souligne que ces organisations doivent être représentées par les personnes qui ne sont pas sous mandat d’arrêt.

Toutefois, certaines organisations de la société civile, quelques unes en suspension plaident pour l’inclusivité. Dans une correspondance adressée à Kaguta Yoweli Museveni, président Ougandais et médiateur dans le dialogue inter burundais , ces organisations dont ABR , l’ACAT, l’APRODH, le FOCODE, le FORSC et l’OPB demandent au facilitateur et au médiateur de lever toute équivoque et de garantir l’ inclusivité effective et la sécurité des participants à cette session dédiée à la société civile en exil à Entebbe en Ouganda.

Pour l’assistant du facilitateur Makocha Tembele l’équivoque liée à la participation dans de telle session des personnes sous mandat sera analysée par les Chefs d’Etat des pays membres de la communauté est africaine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

155 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum



a

Référendum constitutionnel en cours au Burundi



a

Politique : La CENI autorise le vote par récépissé



a

Rumonge : Un élu du peuple dénonce une intolérance politique



a

Politique : Amizero y’Abarundi demande le concours de la CENI



a

Médias : Le CNC suspend pour six mois les radios internationales : BBC et VOA



a

Médias : La liberté de la presse en évolution au Burundi



a

Politique : ONPGH plaide pour le respect du décret portant ouverture de la campagne



a

Politique : La date de la campagne référendaire dévoilée



a

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte





Les plus populaires
Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum ,(popularité : 41 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 4 %)

Référendum constitutionnel en cours au Burundi,(popularité : 3 %)

Armée régulière ou ânes à la solde du parti au pouvoir ?,(popularité : 3 %)

Sur quoi se convenir avant la révision de la constitution ?,(popularité : 3 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

’’Encore des lois limitatrices des libertés publiques’’ ,(popularité : 2 %)

"La radiation du groupe parlementaire Uprona n’a pas raison d’avoir lieu ’’,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)