Rumonge : Un dernier redéploiement des enseignants ?


Tous les enseignants de la Maternelle à la 6èmeannée de toutes les écoles fondamentales de la province scolaire de Rumonge étaient conviés à une séance de redéploiement ce mardi. Les membres de la commission nationale chargée du redéploiement s’étaient répartis dans toutes les cinq communes de la province Rumonge pour cette tache, peut être la dernière du genre.



Par: Isanganiro , mercredi 7 juin 2017  à 10 : 22 : 50
a

Depuis 7h30 du matin de mardi 6 juin 2017, des enseignants de la Maternelle à la 6ème année des écoles fondamentales commençaient à arriver à l’ECOFO Rumonge 3 sise dans la ville de Rumonge. Sur ce centre , sont invités les écoles des zones Buruhukiro, Gatete, Kirwena et Rumonge comme annoncé sur une radio locale. Suivant ce communiqué, les écoliers devraient rester chez eux.

Sous un soleil de plomb, ces enseignants, certaines avec des bébés dans le dos ont du attendre jusque vers 14h pour voir arriver enfin une équipe conduite par Victor Ndabaniwe, président national de la commission chargée du redéploiement.

Certaines catégories d’enseignants échappent à ce redéploiement, a préalablement indiqué Victor Ndabaniwe. Il s’agit notamment des enseignants ayant 50ans et plus, des ex-mandataires politiques, des enseignants avec handicap physique. Pour un couple qui se verra en situation de redéploiement, le mari seul devra partir. Les représentants syndicaux sont aussi exempts du redéploiement. D’autres critères ont été présentés et on a procéder au redéploiement école par école.

Les enseignants interrogés ce mardi ont reconnu la transparence dans ce redéploiement. Ils se demandent cependant si ce serait enfin le dernier redéploiement. A ce sujet, Victor Ndabaniwe président de cette commission nationale de redéploiement, informe que c’est peut être le dernier redéploiement dans certains coins du pays et non dans d’autres. Pour lui, tout dépendra du mouvement des élèves.

Ce qui est sur, poursuit Victor Ndabaniwe, c’est que tout recrutement dans les centres urbains est interdit. De plus, une école ayant connu un redéploiement et qui connait une extension devra ramener les enseignants redéployés et ces derniers pourront alors être remplacés par des recrus.

Le 4ème cycle et le post-fondamental seront concernés dans les grandes vacances et les candidats au redéploiement seront affectés dès la rentrée de l’année scolaire 2017-2018, a précisé Victor Ndabaniwe.

Cette opération se poursuivait même ce mercredi 7 juin 2017 pour les écoles de la zone Rumonge avec probablement plus de candidats au redéploiement qu’ailleurs dans la commune Rumonge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

199 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé



a

Unions libres à Bubanza et Rumonge : état des lieux après l’ultimatum du président de la république



a

Cibitoke : Le soleil et la chenille légionnaire, de véritables ménaces pour le maïs



a

Burundi : Maquillage, le revers de la médaille



a

Burundi : les autodidactes à l’Exetat doivent contribuer à leurs prises en charge



a

Désormais une somme 50 mille fbu sera exigée pour être candidat autodidacte à l’Examen d’Etat



a

Redéploiement des enseignants : des mesures d’accompagnements s’avèrent indispensables



a

Education : Le manque criant d’enseignants, une réalité méconnue au Burundi



a

Muyinga : Des propriétaires des termitières grignotent sur les moustiquaires



a

Rumonge : Célébration de la journée internationale de l’enseignant





Les plus populaires
Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 25 %)

Unions libres à Bubanza et Rumonge : état des lieux après l’ultimatum du président de la république,(popularité : 6 %)

Kirundo/Des enseignants exilés, la DPE compte recourir aux volontaires,(popularité : 4 %)

Région des Grands Lacs : Un peuple blessé dans le besoin de guérison,(popularité : 4 %)

Les étudiants se font justice ,(popularité : 3 %)

Le chef a dit, la grève prend de l’ampleur ,(popularité : 3 %)

Les Batwa : Indépendants certes, mais victimes de défis aussi ,(popularité : 3 %)

La société civile et la mairie de Bujumbura à couteau tiré ,(popularité : 3 %)

Abbé Ntabona Adrien : « Briller par la capacité et non par le sourire »,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)