Burundi : Passation du concours national d’orientation au post-fondamental


C’est ce mardi qu’a commencé la passation du concours national d’orientation au post-fondamental dans tout le pays. Au niveau national, plus de 144 milles élèves passent cette évaluation , une épreuve de l’ édition 2017. Le lancement officiel de cet examen a eu lieu dans la province de Bubanza où une dizaine d’élèves en retard a été refoulée.



Par: Isanganiro , mardi 20 juin 2017  à 16 : 33 : 16
a

L’effectif qui s’élève à 144795 élèves dont 115 993 réguliers de 9eme et 28802 autodidactes années antérieures passent le concours national depuis ce mardi à jeudi au niveau national. Les cérémonies du lancement officiel de ce concours d’orientation de l’école fondamentale , ont été inaugurées par la ministre Burundaise de l’Education, une activité qui s’est déroulée sur le centre de passation du Lycée Buringa en province Bubanza. Janviere Ndirahisha rappelle que les écoles à rendement faible, moins de 30%, seront sanctionnées. Selon elle, mal d’enseignants et responsables ne sont pas à l’heure. Ndirahisha se demande de quelle méthode d’enseignement font-ils recours pour récupérer le temps perdu. " Le temps scolaire est compté. Si l’enseignant arrive par exemple à neuve heure ; avec deux heures qu’il n’ a pas enseigné, le rendement ne peut pas être meilleur. De la sorte, la décision déjà prise par le ministère reste en vigueur ", précise Ndirahisha.

De l’arrêté ministériel , en dessous de la balise, pour les écoles publiques, seuls les directeurs seront demis de leurs fonctions alors que dans établissements qui relèvent du secteur privé, ils seront fermés et rayés de la liste des écoles du pays.

Des irrégularités ne manquent

La ministre de l’éducation déplore que certains sont arrivés en retard sur le centre de passation du Lycée Buringa. En présence de la Ministre de l’Education, certains candidats en retard ont été obligés de rebrousser chemin et leur année scolaire rendue blanche. Au sud du pays, une dizaine d’élèves autodidactes des 10emes années n’ont pas pu passer le concours national d’orientation au post-fondamental dans la direction provinciale de l’Education à Rumonge car ils ne se sont pas retrouvés sur les listes des candidats. Le directeur provincial en charge de l’éducation Adrien Sabushimike le confirme et informe que de tels cas se sont remarqués sur quatre écoles et que malheureusement il n’a pas le droit de modifier une ordonnance ministérielle pour les mettre sur les listes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

121 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé



a

Unions libres à Bubanza et Rumonge : état des lieux après l’ultimatum du président de la république



a

Cibitoke : Le soleil et la chenille légionnaire, de véritables ménaces pour le maïs



a

Burundi : Maquillage, le revers de la médaille



a

Burundi : les autodidactes à l’Exetat doivent contribuer à leurs prises en charge



a

Désormais une somme 50 mille fbu sera exigée pour être candidat autodidacte à l’Examen d’Etat



a

Redéploiement des enseignants : des mesures d’accompagnements s’avèrent indispensables



a

Education : Le manque criant d’enseignants, une réalité méconnue au Burundi



a

Muyinga : Des propriétaires des termitières grignotent sur les moustiquaires



a

Rumonge : Célébration de la journée internationale de l’enseignant





Les plus populaires
Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 25 %)

Unions libres à Bubanza et Rumonge : état des lieux après l’ultimatum du président de la république,(popularité : 6 %)

Kirundo/Des enseignants exilés, la DPE compte recourir aux volontaires,(popularité : 4 %)

Région des Grands Lacs : Un peuple blessé dans le besoin de guérison,(popularité : 4 %)

Les étudiants se font justice ,(popularité : 3 %)

Le chef a dit, la grève prend de l’ampleur ,(popularité : 3 %)

Les Batwa : Indépendants certes, mais victimes de défis aussi ,(popularité : 3 %)

La société civile et la mairie de Bujumbura à couteau tiré ,(popularité : 3 %)

Abbé Ntabona Adrien : « Briller par la capacité et non par le sourire »,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)