Bujumbura : Une résolution à l’encontre des initiatives de l’ombudsman


27 partis politiques ont adopté le mardi 27juin une résolution dans lequel ils appelle à la modification de la constitution après référendum et rapatriement du dialogue externe.



Par: Isanganiro , mercredi 28 juin 2017  à 15 : 12 : 22
a

Composée de vingt articles, cette résolution est selon Pascal Barandagiye ministre de l’intérieur, un message à la communauté nationale et à ceux qui veulent des gouvernements issus de ce qu’il qualifie " partage du gâteau" que le temps est révolu.

Cette résolution appelle la communauté de l’Afrique de l’Est, la CIRGL, l’Union Africaine et les Nations Unies à clarifier leurs positions par rapport à ce qu’ils ont qualifié « d’ actes d’agression du Rwanda » face au Burundi. Ce document signé par 27 partis politiques sera présenté à l’assemblée nationale pour approbation afin de le transmettre aux organisations sous-régionales et Internationales. Ladite résolution souligne que la paix règne au Burundi et qu’il n’y a pas de génocide en préparation.

Pour le parti Sahwanya Frodebu, cette résolution ratifiée par certains partis politiques n’a aucun autre objectif que torpiller les initiatives de l’ombudsman Burundais visant à restaurer un climat de confiance entre les différents acteurs de la vie sociopolitique. Léonce Ngendakumana vice-président de ce parti indique que la seule voie qui reste pour résoudre l’impasse politique au Burundi est celui du dialogue externe. Selon lui, les partis signataires de la dite résolution sont ceux qui fonctionnent sous les auspices du parti présidentiel.

Suivez le Reportage y relatif par Joseph Nsabiyabandi




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

128 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Le CNC suspend une radio et réouvre une autre



a

Dialogue : La plénière de restitution des travaux en groupes rate sa première occasion à Arusha



a

La nouvelle législation sur le CNC : une adoption sous controverse



a

Burundi : Les Batwa déplorent l’ exclusion au dialogue d’Arusha



a

La 4ème session du dialogue burundais en cours depuis ce lundi à Arusha



a

Contributions populaires pour les élections de 2020 : Les partis politiques divergent



a

Le président du parti APDR destitué



a

« Le CNARED ne participera pas au dialogue d’Arusha »



a

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret



a

L’Union Européenne renouvelle les sanctions contre 4 personnes





Les plus populaires
Burundi : Le CNC suspend une radio et réouvre une autre,(popularité : 11 %)

Réverien NDIKURIYO élu Président du Sénat,(popularité : 6 %)

La 4ème session du dialogue burundais en cours depuis ce lundi à Arusha,(popularité : 5 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 4 %)

Bujumbura : Pas de poursuites judiciaires à l’endroit des manifestants contre le 3è mandat,(popularité : 4 %)

Assemblée nationale : les représentants du peuple, ce n’est pas la société civile,(popularité : 4 %)

Dialogue : La plénière de restitution des travaux en groupes rate sa première occasion à Arusha,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

L’Assemblée Nationale ensession extraordinaire, l’opposition s’inquiète du canevas,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)