Bujumbura : Une résolution à l’encontre des initiatives de l’ombudsman


27 partis politiques ont adopté le mardi 27juin une résolution dans lequel ils appelle à la modification de la constitution après référendum et rapatriement du dialogue externe.



Par: Isanganiro , mercredi 28 juin 2017  à 15 : 12 : 22
a

Composée de vingt articles, cette résolution est selon Pascal Barandagiye ministre de l’intérieur, un message à la communauté nationale et à ceux qui veulent des gouvernements issus de ce qu’il qualifie " partage du gâteau" que le temps est révolu.

Cette résolution appelle la communauté de l’Afrique de l’Est, la CIRGL, l’Union Africaine et les Nations Unies à clarifier leurs positions par rapport à ce qu’ils ont qualifié « d’ actes d’agression du Rwanda » face au Burundi. Ce document signé par 27 partis politiques sera présenté à l’assemblée nationale pour approbation afin de le transmettre aux organisations sous-régionales et Internationales. Ladite résolution souligne que la paix règne au Burundi et qu’il n’y a pas de génocide en préparation.

Pour le parti Sahwanya Frodebu, cette résolution ratifiée par certains partis politiques n’a aucun autre objectif que torpiller les initiatives de l’ombudsman Burundais visant à restaurer un climat de confiance entre les différents acteurs de la vie sociopolitique. Léonce Ngendakumana vice-président de ce parti indique que la seule voie qui reste pour résoudre l’impasse politique au Burundi est celui du dialogue externe. Selon lui, les partis signataires de la dite résolution sont ceux qui fonctionnent sous les auspices du parti présidentiel.

Suivez le Reportage y relatif par Joseph Nsabiyabandi




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

122 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Jacques Bigirimana accuse son ancien patron de préparer une guerre



a

Burundi : Où est caché le rapport de la CNDI ; s’interroge la PARCEM



a

Burundi : Démocratie = Avoir un président Hutu selon le FNL



a

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel



a

Burundi : Suspension de certains partis politiques et de l’Association RPA



a

L’envoyé spécial de l’Onu clôture sa première visite au Burundi



a

Le Burundi accuse l’Occident de vouloir se débarrasser des Gvts qui ne les plaisent pas



a

Le gouvernement burundais accuse l’UE d’être derrière le plan de déstabilisation des institutions républicaines



a

Le FRODEBU initie " le mois dédié à la victoire de la Démocratie au Burundi "



a

Accord pour la crise burundaise au mois de juin , une promesse incertaine





Les plus populaires
Bujumbura : Pas de poursuites judiciaires à l’endroit des manifestants contre le 3è mandat,(popularité : 6 %)

Burundi : Le projet de loi sur Crédit-Bail adopté sur fond d’interrogations,(popularité : 4 %)

Burundi : Jacques Bigirimana accuse son ancien patron de préparer une guerre,(popularité : 4 %)

Le ministre de la coopération Burundaise accuse le Rwanda de soutenir certains putschistes,(popularité : 4 %)

Le SG de l’ONU dit non aux attaques de vendredi,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 3 %)

Burundi : Où est caché le rapport de la CNDI ; s’interroge la PARCEM,(popularité : 3 %)

Le président de la république se donne 2 mois pour rétablir l’ordre et la sécurité dans le pays,(popularité : 3 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 3 %)