SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie


Une famille de Kinindo en Mairie de Bujumbura dont son enfant est alité à l’hopital Kira demande aux bienfaiteurs de leur venir en aide pour faire libérer cette victime d’un incendie. La sortie de la victime sera conditionnée par le paiement de plus de 40millions de fbu , ce que la famille trouve impossible à elle seule.



Par: Isanganiro , mercredi 5 juillet 2017  à 17 : 42 : 20
a

Il s’appelle Jonathan RUKUNDO âgé de 6 ans. Il a été grièvement brûlé lorsque la maison de ses parents a pris feu en date du 02.01.2017. Son père qui était au service a reçu un appel de son épouse qui lui annonce la mauvaise nouvelle. Jonathan, son fils est resté à l’intérieur de la maison jusqu’à l’arrivée des voisins qui sont venus à leur secours. Un de ses voisins court à l’hôpital le plus proche du quartier Kinindo où ils habitaient : KiraHospital.

Ils arrivent aux urgences avec un enfant en pleurs suite aux douleurs. « Il était tout rouge, il n’avait plus de cheveux, plus de sourcils. Je n’avais même pas le courage de le regarder, tellement il souffrait », raconte Guillaume RUBERINTWARI, le père de Jonathan. Les médecins décident de l’amener directement au bloc opératoire. L’attente est longue et inquiétante. Après 8 heures dans la salle d’opération, le papa est appelé à aller voir son fils qu’il a failli ne pas reconnaitre.Son corps n’avait plus la même forme, il était bandé partout. Le petit garçon avait subi des brûlures profondessur la tête, le visage, le thorax et les mainsavec les doigts raides.

Jonathan vient de passer six mois en hospitalisation à KiraHospital. Les plaies de ce petit garçon gentil et courageux commencent à cicatriser. Il remercie le Seigneur malgré son âge : « Il m’a protégé jusqu’ici, dit-il tout haut. « Mais ma famille et mes camarades de classe me manquent. »

Les médecins se réjouissent de son état actuel. « Les premiers soins ont été un succès, on a dû même effectuer des greffes multiples sur certaines parties de son corps », confie le Dr Canisius HAVYARIMANA, un des médecins qui l’ont suivi. Mais ce chirurgien indique que le petit Jonathan a besoin d’une chirurgie esthétique qui doit se faire dans un autre centre plus spécialisé à l’étranger.
Comment y arriver si aujourd’hui la famille du petit n’arrive même pas à payer la facture de l’hôpital Kira qui s’élève à plus de 40 millions de francs burundais ? Elle prie toute âme charitable à lui venir en aide pour sortir de cette entrave.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le Père de Jonathan qui est joignable sur +257 61 35 69 41. Vos contributions financières peuvent etre versées sur le compte de Guillaume RUBERINTWARI ouvert à la CRDB. Le numéro de compte est 0152803528800




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1005 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Education : Des cours non ou mal enseignés au 3ème trimestre à Rumonge



a

Le personnel de la SOBUGEA face aux difficultés



a

SOS : La vie de James en danger



a

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption



a

Burundi : Les études universitaires publiques à crédit



a

Les déplacés de Gitaza et Cashi installés à Mayengo



a

Santé : Manque de devises, pas de médicaments



a

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt



a

Education : Des portes d’entrée grandement ouvertes aux mastères



a

Plus d’un millier d’enseignants chômeurs à la conquête d’une soixantaine de places





Les plus populaires
Education : Des cours non ou mal enseignés au 3ème trimestre à Rumonge,(popularité : 46 %)

La Société civile réclame la libération de Faustin Ndikumana et la transparence dans les recrutements ,(popularité : 6 %)

SOS : La vie de James en danger,(popularité : 4 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 3 %)

Des entorses dans les Règlement du Baccalauréat à l’Université du Burundi,(popularité : 3 %)

La loi de la jungle se taille de l’espace à Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat,(popularité : 3 %)

Muyinga/Des classes fermées pour participer ὰ une compagne du CNDD-FDD,(popularité : 3 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 3 %)

Père Noel donne la joie aux touts petits,(popularité : 3 %)