Protection du lac Tanganyika, tous les riverains sont interpellés


Lors de la célébration de la journée nationale du lac Tanganyika ce samedi 22 juillet 2017 à Rumonge, Théophile Ndarufatiye, Assistant du Ministre de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et du Tourisme qui présidait les cérémonies s’est montré inquiet du degré dégradation de ce lac. Tout le monde et surtout les riverains doivent agir.



Par: Isanganiro , dimanche 23 juillet 2017  à 09 : 46 : 03
a

12 ans après que la Journée Nationale dédiée au Lac Tanganyika est instituée au Burundi, Théophile Ndarufatiye, Assistant du Ministre ayant la protection de l’Environnement dans ses attributions regrette que pas mal de Burundais ne se sont encore inscrits dans la ligne droite de la protection de ce patrimoine national : certains coupent les arbres des collines surplombant ce lac ou y extraient des carrières. D’autres cultivent ou construisent dans les 150m, d’autres jettent directement des déchets dans le lac Tanganyika sans prétraitement et d’autres utilisent encore des engins de pêche prohibée.

Théophile Ndarufatiye informe que tous ces actes entrainent la pollution de l’eau et la disparition de la faune aquatique. A titre illustratif, a déclaré Ndarufatiye, la REGIDESO qui captait l’eau à 1800m des rives la captait actuellement à 3km des rives et bientôt ça sera dans les eaux congolaises, ce qui nous coutera cher si la pollution du lac se poursuit à l’allure actuelle pour ce réservoir d’eau potable, des espèces endémiques, cette voie navigable entre les quatre pays propriétaires.

Toutes ces formes de pression sur le lac Tanganyika doivent cesser car ce lac n’est pas une propriété privée mais un patrimoine national qu’on doit tous protéger en évitant d’y déverser des déchets huiliers, d’utiliser des engins de pêche prohibée, de construire dans les 150m, bref éviter de faire du lac Tanganyika un dépotoir et démolir dans les plus brefs délais les clôtures qui ne respectent pas la zone tampon.
La célébration de cette journée avait été précédée par l’arrachage de la jacente d’eau et le lancement d’une pépinière d’arbres près de la plage de pêche de Rumonge, des arbres destinés à la protection du lac Tanganyika.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

147 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message