Rumonge : Une cinquantaine de congolais expulsés


57 ressortissants congolais qui se prenaient pour des réfugiés se rendant dans des camps en Tanzanie via le port commercial de Rumonge ont été refoulés le matin de ce samedi 22 juillet 2017. Le gouverneur de Rumonge qui a pris cette mesure en concertation avec l’Ambassade de la RDC à Bujumbura, dit que leurs déclarations sont douteuses.



Par: Isanganiro , dimanche 23 juillet 2017  à 09 : 49 : 27
a

Selon Juvénal Bigirimana, Gouverneur de Rumonge, ces congolais sont arrivés en gros groupes depuis ce jeudi : 39 jeudi et 18 ce vendredi. Depuis lors, ils campaient devant les bureaux de la commune Rumonge. Ils disaient qu’ils fuyaient l’insécurité dans l’Est de la RDC et se dirigeaient vers les camps de réfugiés en Tanzanie en passant obligatoirement par Rumonge puis par Rutana.

Pour le Gouverneur de Rumonge, cela est douteux car selon lui, il existe bel et bien des bateaux de transport faisant la liaison directe RDC-Tanzanie sans passer par le Burundi .Par ailleurs,37 étaient des enfants et la plupart d’entre eux ne reconnaissaient pas leurs parents parmi les 20 adultes avec qui ils voyageaient ; ce qui laissait penser à un trafic humain.

Suite à ce doute qui planait sur leurs déclarations, le Gouverneur de Rumonge a décidé de les renvoyer dans leur patrie via l’Ambassade de la RDC au Burundi comme convenu avec l’Ambassadeur de leur pays d’origine ce vendredi.

Le Gouverneur de Rumonge met en garde les congolais voisins qu’il n’ya pas à Rumonge un passage pour des soi-disants réfugiés qui refusent d’être pris en charge le Haut Commissariat aux Réfugiés. Un mouvement de congolais cette fois là en petits groupes se rendant en Tanzanie se faisait remarquer ces derniers jours au port commercial de Rumonge sans pour autant révéler qu’ils étaient réfugiés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

79 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : Un site pour moulins touche par l’incendie



a

Burundi : Un groupe prêt à liquider A. Rwasa, révèle Jacques Bigirimana



a

Rumonge reçoit encore des réfugiés congolais



a

Burundi : Une mort occasionnée, une cicatrice difficile à guérir



a

Cibitoke : Embuscade tendue sur la RN5



a

Burundi : Des maisons et enclos brulés à Musongati



a

Cibitoke : Des maisons sont brulées en cascade sur la colline Ndava



a

« Nous ne savons rien du fonctionnement des feux tricolores », disent certains conducteurs



a

En moins de 24heures, Bujumbura perd ses quatre citadins



a

Un incendie près de la Station Mogas Kigobe





Les plus populaires
Muyinga : Un site pour moulins touche par l’incendie,(popularité : 7 %)

Muyinga/Deux présumés membres des groupes armés arrêtés en Tanzanie,(popularité : 5 %)

Burambi : De violents combats,(popularité : 4 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

ISALE/SECURITE : Pontien BARUTWANAYO n’est plus,(popularité : 3 %)

France 24 absent au menu jeudi soir : Star Times et ARCT s’expliquent, l’armée tranquillise ,(popularité : 2 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 2 %)

Burundi : Une mort occasionnée, une cicatrice difficile à guérir ,(popularité : 2 %)

Cibitoke : Embuscade tendue sur la RN5,(popularité : 2 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 2 %)