Rumonge : Une cinquantaine de congolais expulsés


57 ressortissants congolais qui se prenaient pour des réfugiés se rendant dans des camps en Tanzanie via le port commercial de Rumonge ont été refoulés le matin de ce samedi 22 juillet 2017. Le gouverneur de Rumonge qui a pris cette mesure en concertation avec l’Ambassade de la RDC à Bujumbura, dit que leurs déclarations sont douteuses.



Par: Isanganiro , dimanche 23 juillet 2017  à 09 : 49 : 27
a

Selon Juvénal Bigirimana, Gouverneur de Rumonge, ces congolais sont arrivés en gros groupes depuis ce jeudi : 39 jeudi et 18 ce vendredi. Depuis lors, ils campaient devant les bureaux de la commune Rumonge. Ils disaient qu’ils fuyaient l’insécurité dans l’Est de la RDC et se dirigeaient vers les camps de réfugiés en Tanzanie en passant obligatoirement par Rumonge puis par Rutana.

Pour le Gouverneur de Rumonge, cela est douteux car selon lui, il existe bel et bien des bateaux de transport faisant la liaison directe RDC-Tanzanie sans passer par le Burundi .Par ailleurs,37 étaient des enfants et la plupart d’entre eux ne reconnaissaient pas leurs parents parmi les 20 adultes avec qui ils voyageaient ; ce qui laissait penser à un trafic humain.

Suite à ce doute qui planait sur leurs déclarations, le Gouverneur de Rumonge a décidé de les renvoyer dans leur patrie via l’Ambassade de la RDC au Burundi comme convenu avec l’Ambassadeur de leur pays d’origine ce vendredi.

Le Gouverneur de Rumonge met en garde les congolais voisins qu’il n’ya pas à Rumonge un passage pour des soi-disants réfugiés qui refusent d’être pris en charge le Haut Commissariat aux Réfugiés. Un mouvement de congolais cette fois là en petits groupes se rendant en Tanzanie se faisait remarquer ces derniers jours au port commercial de Rumonge sans pour autant révéler qu’ils étaient réfugiés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

87 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés



a

Rumonge : La croix rouge veut la protection de son emblème



a

Rumonge : La police des migrations accusée d’être corrompue



a

Rumonge de nouveau frappé par des intempéries



a

Mwaro : 17 maisons détruites ce Jeudi à Ndava suite à la pluie



a

Deux familles de Makamba demandent un ticket de retour depuis Muyinga



a

Un samedi fatal aux cuisinières des pêcheurs de Rumonge



a

Rumonge a accueilli une autre vague de réfugiés congolais



a

La nouvelle saison pluvieuse surprend le Burundi



a

Le rapatriement volontaire en cours au Burundi





Les plus populaires
Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 57 %)

Rumonge : La croix rouge veut la protection de son emblème,(popularité : 8 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 7 %)

Burambi : De violents combats,(popularité : 4 %)

Rumonge : La police des migrations accusée d’être corrompue,(popularité : 3 %)

Un étudiant burundais en coma depuis mi-avril suite aux coups et blessures infligés par de jeunes indiens ,(popularité : 3 %)

Les USA alertent contre les menaces terroristes et attaques criminels au Burundi ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Un représentant du MSD tabassé par les imbonerakure ,(popularité : 3 %)

Attaque à Cibitoke : Un silence intriguant du gouvernement ,(popularité : 3 %)

Le marché de Kamenge en cendre : des larmes qui coulent !,(popularité : 3 %)