Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté


Ces trois dernières semaines, peu de gens accèdent au site des eaux thermales de Mugara en commune et province Rumonge. Les personnes interrogées à l’extérieur de la clôture de ce site disent qu’elles ne sont plus capables de supporter la nouvelle tarification telle que récemment fixée par le conseil communal de Rumonge et voudraient qu’elle soit révisée.



Par: Isanganiro , vendredi 28 juillet 2017  à 15 : 57 : 46
a

A 11h de ce jeudi 27 juillet 2017, trois personnes se baignent dans la piscine principale du site des eaux thermales de Mugara. A l’extérieur de la clôture de ce site touristique, une trentaine de personnes, vieux, adultes et enfants confondus. Les uns font la lessive à l’eau de robinet de la place et les autres se baignent dans un bassin qui s’est constitué à la sortie des eaux des piscines.

PNG - 230.9 ko
Eau thermale de Mugara

Tout à coup, un sexagénaire arrive. André Hamagaye, natif de Mugara ne se dirige pas vers l’entrée nord menant à ce site, mais s’oriente directement vers le petit bassin de l’extérieur de la clôture. Interrogé, il déclare à haute et intelligible voix : « Nous qui avons à peine quoi nourrir nos enfants, nous nous rabattons vers ce bassin car nous sommes incapables de nous payer le luxe de fréquenter ces piscines nouvellement aménagées aux tarifs fixés par le conseil communal de Rumonge ».

Pour Hamagaye, ce site réputé pour être un lieu de guérison pour certains comme François Ngendabavuma de Mugara rétabli de sa paralysie, devrait être accessible même au plus démuni et demande que ces tarifs soient revus à la baisse. Il explique que c’est pour l’intérêt de la population mais aussi de la commune.

Interrogé à propos, Ferdinand Niyokindi, conseiller Technique au Développement à la commune Rumonge explique que ces tarifs avaient été revus à la hausse pour avoir des fonds pouvant permettre de pérenniser ce site. Tout en reconnaissant la chute des recettes à ce site ces trois dernières semaines, Ferdinand Niyokindi informe que la commune suit de près cette situation et arrêtera des mesures adéquates au moment opportun.

La décision de revoir à la hausse ces tarifs avait été décidée lors de la cession extraordinaire du conseil communal de Rumonge de ce 7 juillet 2017.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

185 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les institutions financières reconnaissent le manque de billets verts au Burundi



a

Burundi : Certains agents de banque accusés de corruption dans l’octroi des crédits



a

Burundi : Le café de Kayanza et Ngozi rafle la coupe d’excellence



a

Muyinga : Vers la régionalisation agricole



a

Bujumbura : La gare du Nord migre vers le marché Ngagara 2



a

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura



a

Bujumbura, tout véhicule sous l’œil de la Mairie



a

Lycée Kiremba-Sud : Finie l’obscurité



a

Muyinga : Les coopératives des caféiculteurs priment les femmes



a

L’endettement intérieur de l’Etat burundais inquiète la PARCEM





Les plus populaires
Burundi : Les institutions financières reconnaissent le manque de billets verts au Burundi,(popularité : 7 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 6 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 3 %)

Burundi : Le café de Kayanza et Ngozi rafle la coupe d’excellence,(popularité : 3 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

Bujumbura, tout véhicule sous l’œil de la Mairie ,(popularité : 2 %)

Burundi : Certains agents de banque accusés de corruption dans l’octroi des crédits,(popularité : 2 %)

Burundi : Les réformes économiques burundaises épatent les investisseurs ,(popularité : 2 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Muyinga : Les coopératives des caféiculteurs priment les femmes,(popularité : 2 %)