Muyinga : Les juges restent au service des justiciables pendant les vacances judiciaires


Le mois d’Aout réservé aux vacances judicaires est une occasion de réaménagement du chronogramme des activités et non les vacances comme telles. Les justiciables sont servis, seules les audiences publiques ne sont pas programmées.



Par: Isanganiro , mercredi 2 août 2017  à 14 : 13 : 21
a

Les juges des tribunaux de la province Muyinga ont commencé ce 1/Août les vacances judiciaires. Chaque année, le mois d’Août est une période sans audiences publiques. Au tribunal de Grande instance(TGI) de Muyinga, des justiciables affluent toujours, a-t-on constaté sur place.

Ces vacances ne peuvent pas être assimilées aux vacances des élèves ou congés pour un employé, c’est un réaménagement du chronogramme des activités, a-t-on appris de M. Deo NSHIMIRIMANA, Président du Tribunal de Grande Instance de Muyinga. Les activités suivent leurs cours normales avec un regard particulier sur certains services tels la rédaction et la signification des jugements, ajoute-t-on.

Des vacances à point nommé.

Les vacances judiciaires coïncident cette année avec une campagne de descente sur terrain des juges du TGI Muyinga pour la vérification et constat de l’évolution des dossiers nécessitant des vérifications ici et là dans les sept communes de la Province Muyinga. La campagne est en cours depuis juin ,875 dossiers étaient programmés, a-t-on appris du juge président du TGI.

Durant les deux mois, 460 affaires ont été clôturées, les juges se pencheront davantage sur les dossiers restants lors de ces vacances en cours, révèle le même juge .Est-ce possible de vider en un mois tous les dossiers restants avec cette campagne ? Les juges promettent de faire un travail marathon au cours de ces vacances et assurent qu’au plus tard, tous ces dossiers seront clôturés d’ici novembre.

Les juges rencontrent par endroit des difficultés comme des routes impraticables ou des justiciables qui se rebellent contre les décisions rendues. Début juillet, un homme a été tué en commune Giteranyi par son frère qui se disait victime d’une injuste après que les juges aient partagé entre les deux un domaine familial.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

196 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »



a

Burundi : CNIDH perd les points



a

« la situation des droits de l’homme au Burundi est bonne », clame Mutabazi



a

Justice : Deux magistrats arrêtés pour « corruption »



a

La CNIDH satisfaite de la situation des droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 5 %)

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes,(popularité : 3 %)

Karusi : La justice acquitte le policier Augustin Bigirindavyi, auteur présumé d’attentat meurtrier,(popularité : 3 %)

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé ,(popularité : 2 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 2 %)

Journaliste Hassan Ruvakuki : 200 jours d’incarceration et de combat pour sa libération ,(popularité : 2 %)

Le SYMABU lance un préavis de grève,(popularité : 2 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 2 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 2 %)