Burundi : Certains agents de banque accusés de corruption dans l’octroi des crédits


Certains commerçants du sud du Burundi accusent certains agents des banques surtout les Gérants de corruption et de clientélisme dans l’octroi des crédits bancaires. Dans une rencontre avec ces commerçants ce jeudi 3aout 2017 à Rumonge, l’Association des Banques et Etablissements Financiers leur demande de contribuer dans la dénonciation de ces cas.



Par: Isanganiro , dimanche 6 août 2017  à 09 : 33 : 17
a

Selon certains clients des Banques et Etablissements financiers du sud du Burundi, certains agents des institutions financières surtout leur gérants exigent des pots de vain ou mettent en avant le clientélisme dans l’octroi des crédits bancaires aux demandeurs. Ceci pèse lourdement sur ces clients qui doivent payer les intérêts et du crédit réellement reçu et de la somme versée à l’agent de banque.

Dans une réunion avec les commerçants opérant dans les provinces de Bururi, Makamba, Rutana et Rumonge à Rumonge ce jeudi à Rumonge, l’Association des Banques et Etablissements Financiers n’a pas nié les faits et Cyrille Sigejeje, Administrateur Directeur Général de la Banque de Gestion et de Financement et qui était l’un des conférenciers du jour a demandé le concours de ces demandeurs de crédits dans la dénonciation de ces cas qui ternissent l’image des Banques et Etablissements Financiers afin de les licencier.

L’Association des Banques et Etablissements Financiers(ABEF) et les commerçants du sud du Burundi échangeaient sur les mécanismes et conditions d’accès aux services financiers ainsi que les contraintes de réalisation des garanties dans l’industrie bancaire au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

214 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !



a

Economie : Que devient le rendez-vous de la mairie sur la réouverture des marchés réhabilités ?



a

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités



a

COMESA : le 20ème sommet quitte Bujumbura pour Lusaka en juillet 2018



a

Rumonge : L’huile de palme flambe



a

Economie : Afreximbank, le Burundi toujours à mi-chemin



a

Interpétrol tire la sonnette d’alarme



a

A quand le démarrage du barrage hydro-agricole de Kajeke ?



a

Agriculture : Vers la « redynamisation » cotonnière au Burundi



a

Muyinga: Un don de lapins accordé aux femmes pour soutenir l’économie familiale





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 5 %)

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités,(popularité : 4 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 3 %)

Les bénéficiaires des fonds en billet vert ne chantent plus,(popularité : 3 %)

BURUNDI- Salubrité : Les services techniques municipaux asphyxiés par la Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Un "hélicoptère made in Burundi" ,(popularité : 3 %)

Six milliards pour mécaniser l’agriculture au Burundi,(popularité : 3 %)

Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 3 %)

La Banque centrale s’acquitte de ses responsabilités ? ,(popularité : 3 %)

COMESA : le 20ème sommet quitte Bujumbura pour Lusaka en juillet 2018,(popularité : 3 %)