Burundi : Certains agents de banque accusés de corruption dans l’octroi des crédits


Certains commerçants du sud du Burundi accusent certains agents des banques surtout les Gérants de corruption et de clientélisme dans l’octroi des crédits bancaires. Dans une rencontre avec ces commerçants ce jeudi 3aout 2017 à Rumonge, l’Association des Banques et Etablissements Financiers leur demande de contribuer dans la dénonciation de ces cas.



Par: Isanganiro , dimanche 6 août 2017  à 09 : 33 : 17
a

Selon certains clients des Banques et Etablissements financiers du sud du Burundi, certains agents des institutions financières surtout leur gérants exigent des pots de vain ou mettent en avant le clientélisme dans l’octroi des crédits bancaires aux demandeurs. Ceci pèse lourdement sur ces clients qui doivent payer les intérêts et du crédit réellement reçu et de la somme versée à l’agent de banque.

Dans une réunion avec les commerçants opérant dans les provinces de Bururi, Makamba, Rutana et Rumonge à Rumonge ce jeudi à Rumonge, l’Association des Banques et Etablissements Financiers n’a pas nié les faits et Cyrille Sigejeje, Administrateur Directeur Général de la Banque de Gestion et de Financement et qui était l’un des conférenciers du jour a demandé le concours de ces demandeurs de crédits dans la dénonciation de ces cas qui ternissent l’image des Banques et Etablissements Financiers afin de les licencier.

L’Association des Banques et Etablissements Financiers(ABEF) et les commerçants du sud du Burundi échangeaient sur les mécanismes et conditions d’accès aux services financiers ainsi que les contraintes de réalisation des garanties dans l’industrie bancaire au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

203 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La nouvelle loi sur la pêche au centre des échanges



a

L’exposition Jua kali guvu kazi encore une fois à Bujumbura



a

Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba



a

Muyinga : Des centaines de pylônes en décomposition au centre de négoce en besoin d’électricité.



a

Exploitation du nickel de Musongati : toujours à la case départ



a

Burundi : Le maïs en disparition à Mwaro



a

La banque mondiale prête à financer le projet d’infrastructures de transport sur le Lac Tanganyika



a

Un budget général de l’Etat, financé à plus de 80% par les ressources internes



a

L’UE accorde au Burundi un don de 95 millions d’Euro



a

Le café burundais remporte la première place au cup of excellence





Les plus populaires
Rumonge : La nouvelle loi sur la pêche au centre des échanges,(popularité : 6 %)

Muyinga : Des centaines de pylônes en décomposition au centre de négoce en besoin d’électricité. ,(popularité : 5 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 5 %)

Appel à une conjugaison d’efforts en sauvetage de la monnaie burundaise ,(popularité : 5 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 4 %)

Le PTD plaide pour la renationalisation de la filière café,(popularité : 4 %)

Les hôtels burundais en phase de réanimation,(popularité : 4 %)

Combien de Burundais disposent-ils d’un compte bancaire ? ,(popularité : 4 %)

L’exposition Jua kali guvu kazi encore une fois à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Trop d’impôt tue l’impôt à Makamba ,(popularité : 3 %)