Rumonge : Les associations encadrés par FVS-Amade Burundi assistent les enfants orphelins et vulnérables


Du matériel scolaire d’une valeur de plus de 20 millions de francs burundais vont être distribués à plus de 1800 enfants orphelins et vulnérables de la commune Rumonge. La distribution de ce matériel a été lancée ce vendredi au stade communal de Rumonge par les associations membres du réseau communal de « Nawe nuze ».



Par: Isanganiro , dimanche 27 août 2017  à 11 : 13 : 08
a

59 associations de « Nawe nuze » composées de 2655 membres, hommes et femmes, ont rendu disponibles 20165400fbu pour l’achat du matériel scolaire à 1853 enfants orphelins et vulnérables des 6 zones que compte la commune Rumonge.
Selon Egide Niyongabo, président de ce réseau d’associations, il s’agit d’une aide venue des cotisations des membres de ces associations encadrées par Famille pour Vaincre le Sida , FVS - Amade Burundi en commune Rumonge. Avec cette aide, chaque enfant assisté aura des cahiers suivant son niveau d’étude, une boite mathématicale, une latte, un crayon et des stylos bleus selon Espérance Ndiwenumuryango, membre de l’une de ces associations.

Vyosenimana Espérance, une écolière qui entre en 5ème année à l’ECOFO Muturirwa en zone Minago qui était parmi ceux qui ont bénéficié de ces aides de ce vendredi, indique que cette assistance vient à point nommé ; ce qui lui permettra de commencer l’année scolaire 2017-2018 sans beaucoup de soucis.

Gordien Iradukunda, chargé des programmes à FVS-Amade Burundi qui avait rehaussé de sa présence dans ces cérémonies de ce vendredi, informe que l’encadrement des ces associations s’oriente beaucoup plus aujourd’hui à l’auto prise en charge et indique que le pas franchi est satisfaisant.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

75 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les sachets « nous tuent à petit feu »



a

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie



a

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard



a

Bouteilles plastiques usagées, déchets « profitables »



a

Risque de fermeture de la formation du soir au Burundi



a

8ème heure à l’école , une heure de trop



a

Rumonge : Un conflit foncier entre l’église anglicane et un particulier



a

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé



a

Unions libres à Bubanza et Rumonge : état des lieux après l’ultimatum du président de la république



a

Cibitoke : Le soleil et la chenille légionnaire, de véritables ménaces pour le maïs





Les plus populaires
Unions libres à Bubanza et Rumonge : état des lieux après l’ultimatum du président de la république,(popularité : 8 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Il faut s’ouvrir au monde extérieur pour combattre le chômage,(popularité : 5 %)

Les sachets « nous tuent à petit feu »,(popularité : 4 %)

Mbonimpa sort de l’Hôpital, mais sa sécurité en danger,(popularité : 4 %)

Mwaro : Abandon scolaire, phénomène inquiétant ,(popularité : 4 %)

Région ouest : Carence de sang au CNTS ,(popularité : 4 %)

Radio Isanganiro : Le coût des dégâts se chiffre à des centaines de millions ,(popularité : 3 %)

Risque de fermeture de la formation du soir au Burundi,(popularité : 3 %)

Des burundais expulsés de la Tanzanie,(popularité : 3 %)