Ruyigi : Remise des motopompes d’irrigation aux agriculteurs producteurs de semences en commune Gisuru.


Ce jeudi 24août 2017 ,à la colline Nyabigozi en commune Gisuru de la province Ruyigi, neuf motopompes d’irrigation ont été remises aux agriculteurs producteurs de semences organisés en trois groupements pré-coopératif. Ces outils vont permettre une culture à courte cycle végétatif en dehors des marais pendant la grande saison sèche, grâce à cette possibilité d’irrigation.



Par: Isanganiro , dimanche 27 août 2017  à 11 : 31 : 53
a

Trois motopompes munies chacune d’un tuyau de refoulement de 100m, un tuyau d’ aspiration de 6m et un kit d’outillage dont la valeur s’élève a sept million cinquante mille francs burundais,(7.050.000Fbu),TVA comprise, est la part donnée à chacun des groupements, à savoir TURWIZE UMWIMBU, opérant en commune Cendajuru de la province Cankuzo , COPROSEKI RUMURI RW’ABARIMYI et TWIKENURE qui rassemblent respectivement les agriculteurs producteurs de semences des communes Kinyinya et Gisuru de la province Ruyigi.

Selon la convention de cession signée par Charles Nahimana directeur de l’Union pour la Coopération et le Développement-Appui au Monde Rural (UCODE-AMR), organisation qui a livré ces motopompes, en collaboration avec Louvain Coopération au développement (LD) et les représentants des groupements bénéficiaires, ces motopompes sont à moteur diésel. Chacune est capable de fournir trente mètres cubes d’eau par heure .Cette eau peut être refoulée jusqu’à trois cent mètres de longueur et à une hauteur manométrique de treize mètres au maximum de Triphose NDAYIZEYE, présidente du groupement TWIKENURE qui s’ est exprimé au nom des bénéficiaires a salué ce don offert à point nommé.

Ces motopompes leur permettront d’irriguer les champs de cultures en cas de tarissements des pluies, une situation déjà récurrente dans leur région ,a indiqué Triphose Ndayizeye. Elle a également souligné que les agriculteurs bénéficiaires pourront dorénavant pratiquer des cultures à courte cycle végétatif en dehors des marais pendant la grande saison sèche, grâce à cette possibilité d’irrigation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

99 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

PARCEM s’interroge sur l’avenir des marchés réhabilités et la gestion de salubrité en Marie de Bujumbura



a

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique



a

Gitega : Le manque criant du carburant de type essence limite la circulation



a

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne



a

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle



a

Burundi : Les institutions financières reconnaissent le manque de billets verts au Burundi



a

Burundi : Certains agents de banque accusés de corruption dans l’octroi des crédits



a

Burundi : Le café de Kayanza et Ngozi rafle la coupe d’excellence



a

Muyinga : Vers la régionalisation agricole



a

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté





Les plus populaires
PARCEM s’interroge sur l’avenir des marchés réhabilités et la gestion de salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 26 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 12 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 7 %)

Manque criant du ciment à Bujumbura,(popularité : 2 %)

Muyinga/Le circuit biaisé des engrais chimiques, cri d’alarme des administratifs,(popularité : 2 %)

Le Burundi connecté à la fibre optique ,(popularité : 2 %)

Burundi/Carburant : Vers le réajustement des prix à la pompe ?,(popularité : 2 %)

Dossier stevia : Quand la politique constitue un frein pour le développement ,(popularité : 2 %)

L’hôtellerie à Gitega frappée par la crise à Bujumbura,(popularité : 2 %)

Les hôtels burundais en phase de réanimation,(popularité : 2 %)