Burundi : Retour aux comptes gouttes des refugiés burundais en provenance de la Tanzanie


301 burundais qui avaient fui le pays vers la Tanzanie ont été accueillis jeudi 7 Septembre à la frontière Burundo-tanzanienne de Gisuru en province Ruyigi. Estimés autour de deux cent milles les refugiés burundais dans ce pays, seuls dix milles d’entre eux se sont déjà fait inscrire pour un retour volontaire et 12 milles rapatriés sont attendus au Burundi d’ici le mois de décembre prochain.



Par: Isanganiro , samedi 9 septembre 2017  à 22 : 30 : 17
a

Ces burundais qui ont regagné la mère patrie sont répartis en 97 familles. C’est vers 11h 30 qu’ils sont arrivés à la frontière Burundo-tanzaniène de Gisuru à bord de cinq grands bus affrétés par le HCR Tanzanien en partenariat avec OIM (organisation mondiale des migrations). On pouvait entendre des camions transportant ces rapatriés des chants de louanges pour remercier Dieu pour leur retour au Pays. Ils expliquent qu’ils ont opté se rapatrier volontairement : « Nous venons nous associer à ceux qui sont restés pour le développent de notre pays », affirment-ils.

Interrogés sur ce qui les ont poussés à prendre le chemin de l’exil, les raisons sont diverses et variées. Certains affirment avoir été arrêtés et contraints de choisir le camp que la prison alors qu’ils étaient partis à la quête d’emploi. D’autres disent qu’ils avaient fui pour des raisons préventives. « Je souffre d’une maladie incurable, du moment où on nous disait que le pire était à la porte, j’ai décidé de sauver la vie. Malheureusement le manque de nourriture suffisante ne m’a pas facilité la prise de médicaments, je me suis dit qu’il faut que je rentre » nous a indiqué une femme rapatriée.

Le Burundi s’est préparé pour accueillir les rapatriés

Deux centres de transit, l’un à Nyabitare l’autre chef lieu de la province Ruyigi avec une capacité d’accueil respective de 750 et 350 personnes ont été aménagés pour recevoir les rapatriés des provinces du sud -Est. Dans son discours Emmanuel Maganga, commissaire régional de la région de Kigoma qui a remis ces rapatriés aux autorités burundaises, a fait savoir que ce processus de rapatriement volontaire sera opéré en deux phases jusqu’au mois de Décembre cette année.

Et de remercier Thérence Ntahiraja assistant du ministre burundais de l’intérieur et de la formation patriotique le gouvernement tanzanien pour son hospitalité envers les refugiés burundais, cela depuis plusieurs années. Il a appelé ceux qui sont restés sur les collines de bien accueillir ces burundais qui rentrent. Le représentant adjoint du HCR Burundi, Soufiane Adjali a, de son côté indiqué que le paquet retour leur octroyé leur permettra de subvenir à leurs besoins pendant 3 mois. A côté des vivres et des non vivres, ce paquet est d’une somme de 40 dollars américains pour adulte alors qu’un mineur ne reçoit que 20dollars.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

82 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La surpopulation scolaire, quelle solution ?



a

Burundi : Une campagne longtemps attendue pour une probable réduction de paludisme



a

Burundi : La lèpre, 500 nouveaux cas dépistés chaque année



a

Burundi /SOS : Bonne guérison à Jonathan



a

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise



a

Bubanza : Quatre morts de cholera à kagwema.



a

Burundi : La rentrée scolaire s’annonce avec une panique aux élèves du lycée Makamba



a

Burundi : "Jeunesse, Ainsi la Vie est Belle mais pas Toujours Rose", estime un Jeune A .Machado



a

Rumonge : Les enseignants redéployés s’interrogent de l’avenir de leurs familles



a

Rumonge : Les associations encadrés par FVS-Amade Burundi assistent les enfants orphelins et vulnérables





Les plus populaires
La surpopulation scolaire, quelle solution ?,(popularité : 24 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 9 %)

Vers une loi moins dure contre plus de confessions religieuses,(popularité : 3 %)

Cooptation d’une note de 10% aux finalistes de l’école secondaire,(popularité : 2 %)

Muyinga : La civière artisanale encore moyen de transport des malades,(popularité : 2 %)

Rumonge : L’enseignement en crise,(popularité : 2 %)

Ngozi : Attente désespérée de 11.000 USD d’aide pour l’opération chirurgicale d’un enfant,(popularité : 2 %)

Rumonge : L’opposition contre la politisation des écoles,(popularité : 2 %)

A quand la rentrée scolaire 2015-2016 ?,(popularité : 2 %)

Muyinga : Les enseignants viennent en aide aux vulnérables. ,(popularité : 2 %)