Bubanza : Quatre morts de cholera à kagwema.


Quatre personnes atteintes de choléra sont déjà mortes sur la colline Kagwema en commune Gihanga dans la province de Bubanza , et cela depuis jeudi de la semaine passée. Selon l’administration locale, dix cas de cette maladie sont déjà enregistrés , trois malades mis en quarantaine subissent encore des soins médicaux à l’hôpital de Gihanga.



Par: Isanganiro , jeudi 14 septembre 2017  à 07 : 51 : 38
a

Les habitants de la colline Kagwema semblent désespérés suite à cette situation . "Je ne vois pas comment nous pouvons échapper à cette maladie, nous sommes tous voués à la mort aussi longtemps que nous consommons cette eau que vous voyez » , se lamente Issa Gahungu qui a perdu son enfant ce dimanche . Il déplore le fait qu’ils boivent l’eau sale de la rivière Rusizi et celle de Gatunguru.

« Les victimes souffrent d’une diarrhée aigue et ils vomissent beaucoup. Celui qui traine à aller se faire soigner succombe dans quelques heures", indique Kintin Marc Ngendakumana, chef de colline Kagwema qui ajoute que la première victime qui a succombé, un jeune homme de 18 qui pensait aux vers intestinaux .

Les responsables sanitaires dans la localité appellent également aux habitants de cette colline à plus d’hygiène, à bouillir et à filtrer cette eau des rivières avant l’utilisation. C’est dans l’après midi de ce lundi que les examens de laboratoire de l’INSP a sorti les résultats qui confirment qu’il s’agit de Choléra. Le ministère de la santé publique appelle la population à consulter les services de santé en cas de diarrhée aigue. Le porte parole de ce ministère Thaddée Ndikumana précise qu’un plan de contingence est en place depuis une année et ajoute que les soins sont gratuits ; les médicaments étant dispensables.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

67 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La surpopulation scolaire, quelle solution ?



a

Burundi : Une campagne longtemps attendue pour une probable réduction de paludisme



a

Burundi : La lèpre, 500 nouveaux cas dépistés chaque année



a

Burundi /SOS : Bonne guérison à Jonathan



a

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise



a

Burundi : Retour aux comptes gouttes des refugiés burundais en provenance de la Tanzanie



a

Burundi : La rentrée scolaire s’annonce avec une panique aux élèves du lycée Makamba



a

Burundi : "Jeunesse, Ainsi la Vie est Belle mais pas Toujours Rose", estime un Jeune A .Machado



a

Rumonge : Les enseignants redéployés s’interrogent de l’avenir de leurs familles



a

Rumonge : Les associations encadrés par FVS-Amade Burundi assistent les enfants orphelins et vulnérables





Les plus populaires
La surpopulation scolaire, quelle solution ?,(popularité : 24 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 9 %)

Vers une loi moins dure contre plus de confessions religieuses,(popularité : 3 %)

Cooptation d’une note de 10% aux finalistes de l’école secondaire,(popularité : 2 %)

Muyinga : La civière artisanale encore moyen de transport des malades,(popularité : 2 %)

Rumonge : L’enseignement en crise,(popularité : 2 %)

Ngozi : Attente désespérée de 11.000 USD d’aide pour l’opération chirurgicale d’un enfant,(popularité : 2 %)

Rumonge : L’opposition contre la politisation des écoles,(popularité : 2 %)

A quand la rentrée scolaire 2015-2016 ?,(popularité : 2 %)

Muyinga : Les enseignants viennent en aide aux vulnérables. ,(popularité : 2 %)