Matana : Un présumé trafiquant des enfants appréhendé


Ntunzwenimana Eric, un natif de la colline Kinyinya en commune Mutaho de la province Gitega, est dans les mains de la police de Matana en province Bururi depuis le soir de ce vendredi 15 sept.-17. La police de roulage à Matana l’a arrêté avec 5 jeunes enfants qu’il conduisait vers un endroit inconnu.



Par: Isanganiro , dimanche 17 septembre 2017  à 13 : 22 : 14
a

La scène se passe vers 16h20 lors d’un contrôle routier à l’entrée du centre urbain de Matana par le sud. Des témoins disent que le nommé Eric Ntunzwenimana (27ans) en compagnie de 5 enfants de la même colline de Kinyinya, a été arrêté à bord d’un minibus marque « Hiace » qui relie Gitega à Matana.

La police dit avoir soupçonné ce jeune homme d’être un trafiquant d’enfants : ces trois filles et deux garçons ont en effet un âge compris entre 13 et 15 ans. Et la police a décidé de le retenir au cachot de la police de Matana en attendant de le remettre au parquet de Bururi tout en gardant ces enfants pour un prochain retour dans leurs familles respectives.

Des sources de la coordination provinciale de la FVS/AMADE Burundi antenne de Bururi qui a rendu visite à ces enfants ce samedi 16 septembre 2017 en leur apportant de la nourriture, disent que ces enfants ont avoué qu’ils ont quitté Mutaho en clandestinité guidés par Ntunzwenimana à qui ils avaient donné 35 mille francs burundais en guise de contribution pour le ticket de transport dans leur périple à la recherche du travail rémunéré.

Ces gamins de Mutaho informent avoir failli être interceptés par la police de Songa dans la ville de Gitega et Ntunzwenimana Eric a déclaré à la police les conduire à Matana chez leurs parents et ils ont continué la route après avoir donné à ces policiers 5000fbu.

Au cachot de la police de Matana où il est retenu, Ntunzwenimana Eric a déjà changé d’idée qu’il conduisait ces enfants dans la ville de Rumonge pour être employés comme des domestiques.

Quoi qu’il en soit, dit le procureur de la République à Bururi, ces enfants sont encore mineurs pour être embauchés comme des domestiques. Il indique qu’il a déjà autorisé à FVS/AMADE Burundi antenne de Bururi de rapatrier ces enfants jusque dans leur commune d’origine afin que l’administrateur les remette à leurs familles respectives.

Pour ce présumé trafiquant d’enfants mineurs, le parquet de Bururi statuera sur son cas ce lundi, a informé le procureur de la République à Bururi. On apprend de la FVS/AMADE Burundi antenne de Bururi que le rapatriement de ces enfants à Mutaho est prévu ce dimanche 17 sept 2017.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

213 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins



a

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie



a

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui



a

Rumonge : les motards reprennent leur activité sous conditions



a

Santé : Grève au CNPK dit Chez Legentil



a

Des dégâts humains et matériels dans le Lac Tanganyika



a

Le chef coutumier d’Ubwari réclame sa population réfugiée à Rumonge





Les plus populaires
Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge,(popularité : 5 %)

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge,(popularité : 5 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 4 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 4 %)

Des morts et des disparus dans un glissement au sud de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Somalie : Six nouvelles villes conquises par l’Amisom ,(popularité : 3 %)

Expulsion de Pasteur Sosthène Serukiza ; L’Intérieur donne les raisons ,(popularité : 3 %)

De violents combats à Mugamba,(popularité : 3 %)

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire ,(popularité : 2 %)