Burundi : Une campagne longtemps attendue pour une probable réduction de paludisme


Du 18 au 22 Septembre, la période de la campagne de distribution des moustiquaires imprégnée d’insecticides au Burundi. Près de 6.500.000 moustiquaires imprégnées d’insecticides seront distribués ; précise le ministère de tutelle, une activité qui était longtemps attendue par les détenteurs de bons trois mois durant.



Par: Isanganiro , lundi 18 septembre 2017  à 13 : 29 : 20
a

Selon le porte parole du ministère de la santé publique et de lutte contre le sida, c’est ce lundi 18 Septembre qu’a commencé dans tout le pays une campagne de distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action. Dr Thaddée Ndikumana précise que les lieux de distributions sont les centres de santé et d’autres places que les autorités locales auront à préciser.

A chaque bon qui a été délivré le ministère de la santé, précise Thaddée , correspond à un moustiquaire imprégnée. Selon ce ministère, les ménages qui n’ont plus de bons suite à une perte éventuelle, ils seront servis au cours de la dernière journée en présence d’un administratif à la base, martèle le porte parole Thaddée Ndikumana.

Selon ce ministre, près de 6.500.000 moustiquaires imprégnés seront distribués au cours de cette période du 18 au 22 Septembre ; une campagne qui est effectuée après que le ministère ait déclaré au début de cette année le paludisme comme étant une épidémie au Burundi. Les responsables de la santé demandent à la population bénéficiaire de ces moustiquaires de les utiliser pour couvrir leurs lits et de ne pas les écouler vers les marchés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

101 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les études universitaires publiques à crédit



a

Les déplacés de Gitaza et Cashi installés à Mayengo



a

Santé : Manque de devises, pas de médicaments



a

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt



a

Education : Des portes d’entrée grandement ouvertes aux mastères



a

Plus d’un millier d’enseignants chômeurs à la conquête d’une soixantaine de places



a

Burundi : Le ministre de l’intérieur contre le bruit



a

Santé : Bientôt la naissance d’une institution de régulation des aliments et médicaments « ABREMA »



a

Burundi : Les fonctionnaires bénéficiaires des formations du soir bientôt sanctionnés



a

Société : Une vie de rue, l’expérience pour Wenceslas !





Les plus populaires
Santé : Bientôt la naissance d’une institution de régulation des aliments et médicaments « ABREMA » ,(popularité : 4 %)

Campagne de vaccination des poules contre la maladie de Newcastle,(popularité : 3 %)

Muyinga/ Lancement de "AMASHIGA" pour lutter contre la malnutrition chronique,(popularité : 3 %)

Bubanza, prise en charge des enfants par les agents de santé communautaires ,(popularité : 2 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 2 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 2 %)

Rumonge : Travaux communautaires ou activités du CNDD-FDD ?,(popularité : 2 %)

Les déplacés de Gitaza et Cashi installés à Mayengo ,(popularité : 2 %)

Burundi : Les études universitaires publiques à crédit ,(popularité : 2 %)

Muyinga : Mise en garde contre le personnel soignant de la province sanitaire de Muyinga,(popularité : 2 %)