Bujumbura : Des criminels attrapés à Gisyo


Quatre criminels ont été arrêtés par la police au sud de la capitale Bujumbura au cours de la nuit de ce dimanche à lundi. Ils ont été surpris après avoir blessé deux hommes du quartier Gisyo à la machette dans une tentative de vol.



Par: Isanganiro , lundi 18 septembre 2017  à 18 : 12 : 48
a

Mashaka Nzisabira et Onesphore Bamboneyeho, sont les deux derniers habitants victimes de ces attaques à la machette dans le quartier Gisyo de la zone urbaine de Kanyosha en Mairie de Bujumbura. "Quand je rentrais à la maison, je suis tombé dans les mains de ces hommesarmés de machette. Ils m’ont exigé de leur donner mon téléphone et l’argent que j’avais sur moi", témoigne Mashaka. Il affirme avoir reçu des coups de machettes après avoir refusé d’obtempérer aux ordres de cette bande avant d’alerter la police.

De son coté, Onesphore Bamboneyeho, la deuxième victime, un commerçant de la localité de Gisyo a été blessé de retour de son domicile. "Je venais de chez moi et je les ai surpris entrain de chiper mes marchandises qui étaient dans mon kiosque. Ils m’ont sauté dessus, heureusement que la police que j’ai averti a intervenu avant qu’il ne soit tard", témoigne Onesphore.

La police burundaise promet de mener des enquêtes les plus approfondies pour démanteler ce réseau qui a déjà fait une vingtaine de victimes au sud de Bujumbura. De telles barbaries deviennent monnaie courante dans les zones urbaines de Kinindo et Kanyonsha, une information que confirment le commandant du premier groupement d’intervention rapide et l’administration communale de Muha. Pour Pasteur Daniel Kabura, l’administrateur, il faudrait envisager des mesures extrêmes. "Tuer quelques uns pour décourager les autres", précise Kabura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

182 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins



a

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie



a

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui



a

Rumonge : les motards reprennent leur activité sous conditions



a

Santé : Grève au CNPK dit Chez Legentil



a

Des dégâts humains et matériels dans le Lac Tanganyika



a

Le chef coutumier d’Ubwari réclame sa population réfugiée à Rumonge





Les plus populaires
Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge,(popularité : 5 %)

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge,(popularité : 5 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 4 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 4 %)

Des morts et des disparus dans un glissement au sud de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Somalie : Six nouvelles villes conquises par l’Amisom ,(popularité : 3 %)

Expulsion de Pasteur Sosthène Serukiza ; L’Intérieur donne les raisons ,(popularité : 3 %)

De violents combats à Mugamba,(popularité : 3 %)

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire ,(popularité : 2 %)