Rentrée judicaire : Les justiciables dans le viseur de la ministre Kanyana


La Ministre de la justice et garde des sceaux met en garde les justiciables qui ces derniers jours se rebellent contre les instances judiciaires lorsqu’elles se rendent sur terrain pour mettre en application les jugements rendus. Au palais des congrès de Kigobe vendredi, lors du lancement officiel de l’année judiciaire, la Ministre Aimé Laurentine KANYANA a indiqué que des sanctions pourront s’en suivre pour les récalcitrants.



Par: Isanganiro , lundi 25 septembre 2017  à 14 : 30 : 52
a

Lancée par le président de la cour suprême François Ndayiragije, sur ordre du procureur général de la République, il dresse un bilan satisfaisant des dossiers qui ont été traités. Selon M. Ndayiragije, sur 23 284 dossiers pendants 15 261 ont été traités soit 65.54%. Il a invité les magistrats de travailler avec entrain pour améliorer le rendement.

La ministre de la justice dans son allocution a précisé que tout n’a pas été rose. Elle fait noter qu’il y a eu des magistrats qui se sont méconduits l’année dernière mais que la plupart ont fait correctement leur travail. La Ministre Laurentine KANYANA n’a pas oublié de mettre en garde les justiciables qui se rebellent ces derniers jours contre les juges qui se rendent sur terrain pour l’application les jugements rendus.

« Nous condamnons avec fermeté le comportement adopté par certains justiciables d’empêcher les juges d’appliquer les jugements rendus », a-t-elle martelé. Elle dénonce le fait même qu’il y ait des gens qui s’autoproclament propriétaires des parcelles en litigieuses avant que les juges n’aient rendu l’arrêt ou ne soient arrivés sur terrain. « Nous désapprouvons les manifestations organisées par la population pour devancer les décisions de la justice. Nous promettons de durcir les sanctions parce que de tels comportements sont susceptibles de perturber la sécurité.

Le Président de la République a présenté ses encouragements à l’appareil judiciaire qui célébrait sa rentrée judiciaire 2017-2018 avec comme thème : « Accès à la justice, contribution des juridictions et des services de la justice ». Pierre NKURUNZIZA n’a pas mâché les mots et dire qu’il y a ceux qui cherchent à déstabiliser l’appareil judiciaire.

Le chef de l’Etat et commandant suprême de la justice a décerné des prix aux magistrats et présidents des tribunaux qui ont bien presté. 11 sur 14 ont eu chacun une enveloppe de 500 mille francs burundais et un certificat d’honneur ; 3 autres reçoivent une enveloppe de 300 milles francs burundais chacun et un certificat d’honneur.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

108 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Suspension en cascade de certains médias par le CNC au Burundi



a

Burundi : L’extraction des matériaux de construction ronge les rivières de Bujumbura



a

Burundi : Makamba sur la liste des provinces hébergeant des fosses communes



a

Burundi : La Commission National International de Droit de l’Homme qualifie de partial le rapport onusien



a

Muyinga : Les juges restent au service des justiciables pendant les vacances judiciaires



a

L’observatoire national de lutte contre le génocide et autres crimes, bientôt en place au Burundi



a

Bujumbura : Les refoulés de Gasenyi reviennent un en un



a

Muyinga : Des survivantes du trafic d’êtres humains témoignent de leurs vies aux pays arabes



a

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines



a

Université du Burundi : Deux étudiants sont sous les verrous





Les plus populaires
MAHOPA : fuite ou enlèvement ?,(popularité : 9 %)

Suspension en cascade de certains médias par le CNC au Burundi ,(popularité : 4 %)

Le parquet général de la république demande l’extradition de 4 journalistes burundais,(popularité : 3 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 3 %)

Burundi : Dossier putsch, le ministère public interjette appel,(popularité : 3 %)

Projet de loi sur la presse : HRW demande au Président l’abstention à la promulgation,(popularité : 3 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 3 %)

Le FORSC satisfait de l’appel de l’UE contre des agents cités dans des assassinats,(popularité : 3 %)

Contradictions autour de la mise en place de la CVR : le peuple attend Godot ?,(popularité : 3 %)

Université du Burundi : Deux étudiants sont sous les verrous ,(popularité : 3 %)