Enterrement à 3m des eaux du lac Tanganyika




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 7 avril 2012  à 12 : 57 : 27
a

"Quand il n’ya personne qui puisse reconnaître l’identité d’un mort amené par le lac nous l’enterrons là même plutôt que de perdre tellement de temps en allant au cimetière," ce sont les propos du chef de Colline de Kinyinya dans la commune de Mutimbuzi, Kabura Japhet, lors de l’enterrement d’un corps sans vie, qui avait été amené par les eaux, ce jeudi à 3 m des eaux du lac Tanganyika.

L’activité a eu lieu sous la supervision du chef de Zone de Mutimbuzi par une vingtaine de personnes. Ces personnes ont dit que ce sont les pêcheurs du lac qui ont été les premiers à voir ce corps sans vie et en ont par la suite avisé les autorités administratives.

Cet enterrement a cependant eu lieu en violation des normes de l’environnement selon Emmanuella Ngenzebuhoro, Directrice Générale de la Gestion des Eaux.

Hotels et Cabarets se trouvent plus proches de cet endroit. Selon elle, le code de gestion de l’eau nouvellement mis en vigueur stipule qu’il est prohibé d’enterrer les personnes et les animaux tout près des lacs et des rivières.

Le chef de zone de Mutimbuzi, Dieudonné Ndikumana, aurait amené les citoyens à enterrer ce corps sans vie à 3m du lac Tanganyika par méconnaissance de la part de cette directrice générale.

Il a dit que ce corps devrait être déterré pour être enterré au cimetière situé à moins d’un Km de la localité où il a été enterré.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1566 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Bientôt la reconstruction du barrage hydro-agricole



a

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?



a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures





Les plus populaires
Bubanza : Bientôt la reconstruction du barrage hydro-agricole,(popularité : 11 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 10 %)

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 10 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 9 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 8 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 8 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 8 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 7 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 7 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 7 %)