Les hépatites, maladies infectieuses dont plusieurs catégories de gens courent un risque


Les hépatites sont des maladies qui, une fois ne pas traiter à temps, peuvent aboutir à la cirrhose qui, à son tour peut se transformer en un cancer du foie. Selon le Dr Donatien Irambona, de diverses formes des hépatites , des symptômes varient selon les stades évolutifs de la maladie.



Par: Isanganiro , mercredi 27 septembre 2017  à 15 : 30 : 49
a

(Photo : Google)Les hépatites virales sont des infections du foie qui sont causées par des virus. selon l’hépato gastro-entérologue Donatien Irambona, cinq grands types d’hépatites on été identifiées." les hépatites sont d’une catégorie atteignant le foie. La seule particularité est qu’elles sont dues à des infections virales classées par ordre alphabétique A, B, C, D et E.", précise -il. Il ajoute que ces hépatites malgré leurs pluralismes présentent des point communs." Elles présentent une atteinte préférentielle du foie et se différent de leurs modes de transmission et mode évolutif".

Des catégories des personnes courent un risquent des hépatites, précise Dr Donatien Irambona. Les modes de contamination dépendent des types d’hépatites. "Pour les hépatites B et C ; Elle st à risque, chaque personne transfusée ou faisant des rapports sexuels non protégés avec des partenaires multiples et de personnes partageant des objets tranchant avec des personnes infectées alors que les restes des hépatites sont transmises par voie orale en défaut d’hygiène.

Le symptômes les plus connus pour les porteurs d’hépatites est la jaunisse mais les autres diffèrent selon les stades évolutifs de la maladie, explique Dr Irambona. " Les hépatites sont des maladies contagieuses. Au stade précoce, appelé aussi forme aigue, la symptomatologie est presque commune à toutes les infections virales qui se résument en un symptôme grippal, ce qui veut dire que le personne atteinte présente des signes qui appellent la grippe en plus de la jaunisse." En plus de ces signes, ajoute t- il, les hépatites présentent une phase chronique souvent silencieuse. selon le Dr Donatien, cette phase évolue vers les stades les plus graves de la maladie, ce qui pousse les médecins à exiger des examens pour identifier le quel virus s’agit -il pour la personne est à risque ou non.

Selon le Dr Donatien Irambona, certaines de ces hépatites guérissent, une fois traiter à temps mais celles qui sont chroniques peuvent entrainer des complications pouvant conduire à la mort.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

143 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Treize associations et coopératives : une solution urbaine pour les ordures dans les quartiers



a

Six personnes d’une même famille tuées à Karusi



a

Lycée Municipal de Gikungu : Quand dira-t-on demain ?



a

Les habitants de Kiyange vivent dans des conditions déplorables et demandent d’être assistés.



a

La toux, pas un seul signe de la tuberculose



a

Musée Vivant , site intéressant au Burundi mais moins enrichi



a

La surpopulation scolaire, quelle solution ?



a

Burundi : Une campagne longtemps attendue pour une probable réduction de paludisme



a

Burundi : La lèpre, 500 nouveaux cas dépistés chaque année



a

Burundi /SOS : Bonne guérison à Jonathan





Les plus populaires
Treize associations et coopératives : une solution urbaine pour les ordures dans les quartiers,(popularité : 9 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 6 %)

MBONIMPA en quête de visa,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

La loi de la jungle se taille de l’espace à Bujumbura ,(popularité : 4 %)

L’effectif des abandons scolaires est inquiétant au Burundi,(popularité : 4 %)

La PTME au centre médical SOS Nyakabiga : 52 femmes prises en charges en 2015,(popularité : 4 %)

Mbonimpa s’envole pour la Belgique ce dimanche,(popularité : 4 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 4 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 3 %)