Muyinga : A quand la décentralisation promise ?


Des habitants de Muyinga attendent impatiemment l’ouverture du bâtiment dit Guichet unique. Un bloc de bureaux dans lesquels devraient être livrés des laisser passer, des permis de conduire….. a été réhabilité depuis 3 ans. La décentralisation de ces services annoncée depuis plus de cinq ans tarde a devenir réalité. L’autorité provinciale en appelle à la patience.



Par: Isanganiro , mercredi 11 octobre 2017  à 16 : 45 : 20
a

Pour avoir un laisser passer,un extrait du casier judiciaire, un permis de conduire....tout habitant de Muyinga doit se rendre à Bujumbura où se concentrent ces services.Nous devons voyager pour gagner notre vie dans les pays voisins mais quand on pense aux documents de voyage,le rêve s’estompe,murmure un habitant du chef lieu de la province Muyinga.Il faut au moins 3 jours pour avoir un laisser passer délivré uniquement par les services de la Police des Aires et des Frontières à Bujumbura,ajoute-t-on.Pourtant,à moins de 15 mètres du bâtiment abritant le cabinet du Gouverneur de la province Muyinga se trouve unbâtiment dans lequel de tels documents devraient être livrés.

Une pancarte pour orienter tout passant vers ce bâtiment dit Guichet Unique

Réhabilité depuis 3 ans pour abriter les services décentralisés de certains ministères( Intérieur et formation patriotique,sécurité publique...),ce guichet unique a d’ailleurs été équipé en outil informatique il y a au moins deux ans ,a-t-on appris de sources administratives.Des agents qui devraient être affectés à ce service ont même été formés mais ne se sont jamais présentés au service,ajoutent les mêmes sources.

Depuis 2014,l’administration locale annonce une imminente ouverture des activités dans ce guichet sans jamais concrétiser la promesse.Entre autres services à offrir dans ce guichet figurent l’octroi des laisser passer,des permis de conduire et autres documents qui ne sont délivrés jusqu’ici qu’à Bujumbura.Jumaine Badende,Conseiller Économique du Gouverneur de la province Muyinga, interrogé sur le pourquoi du retard dans la concrétisation de la promesse alors que materiellement les préparatifs ont été achevés depuis des années,n’a pas donné de réponse claire.Le dossier est géré par le niveau central, au ministère, la population doit garder espoir,tôt ou tard le guichet unique sera fonctionnel au profit de la population en besoin des services proches , rassure-t-il .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

112 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La nouvelle loi sur la pêche au centre des échanges



a

L’exposition Jua kali guvu kazi encore une fois à Bujumbura



a

Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba



a

Muyinga : Des centaines de pylônes en décomposition au centre de négoce en besoin d’électricité.



a

Exploitation du nickel de Musongati : toujours à la case départ



a

Burundi : Le maïs en disparition à Mwaro



a

La banque mondiale prête à financer le projet d’infrastructures de transport sur le Lac Tanganyika



a

Un budget général de l’Etat, financé à plus de 80% par les ressources internes



a

L’UE accorde au Burundi un don de 95 millions d’Euro



a

Le café burundais remporte la première place au cup of excellence





Les plus populaires
A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 10 %)

Rumonge : La nouvelle loi sur la pêche au centre des échanges,(popularité : 9 %)

L’exposition Jua kali guvu kazi encore une fois à Bujumbura,(popularité : 7 %)

Les victimes des intrigues bancaires dans le désarroi ,(popularité : 4 %)

Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba ,(popularité : 4 %)

Une loi sur la presse aussi contre la transparence macroéconomique ,(popularité : 3 %)

SOSUMO : Le sucre produit en abondance mais reste insuffisant,(popularité : 3 %)

Un silence assourdissant de la BRB sur la dévaluation de la monnaie,(popularité : 3 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 3 %)

Le manque de devises à la BRB à l’origine de la dépréciation du Franc Burundais,(popularité : 3 %)