L’Union Européenne renouvelle les sanctions contre 4 personnes




Par: Isanganiro , lundi 23 octobre 2017  à 19 : 00 : 07
a

Selon un communiqué publié ce lundi, ces mesures consistent en une interdiction de pénétrer sur le territoire de l’Union Européenne et un gel des avoirs qui concernent 4 personnes. Il s’agit des personnes ‘’ dont les activités ont été considérées comme compromettant la gouvernance démocratique ou faisant obstacle à la recherche d’une solution politique pacifique au Burundi ‘’.

Ces crimes qui leurs sont reprochés sont notamment les actes de violence, de répression ou d’incitation a la violence, de répression ou d’incitation à la violence ainsi que d’actes constituant des atteintes grave aux droits de l’homme, mentionne ce communiqué.

Ces mesures ont étés prises au cours du conseil de l’UE tenu ce 23 octobre. Il a également noté l’absence d’évolution de la situation au Burundi justifiant le renouvellement de ces sanctions pour un an.

Dans le même communiqué, l’UE se dit gravement préoccupée par les informations faisant état d’exécutions extra judiciaires, de disparitions forcées, de torture et de traitements cruels, inhumains ou dégradants et de violences sexistes, y compris sexuelles, qui auraient été commis au Burundi depuis avril 2015.

Pour l’UE, une solution politique durable passe impérativement par le respect d’un Etat de droit fondé sur des institutions efficaces, responsables et ouverts à tous. Les noms des 4 autorités visées n’ont pas été repris dans ce communiqué. Ce dernier dit que ces noms ont été publiés le 1 octobre 2015 dans le journal officiel dudit conseil.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

627 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités



a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique





Les plus populaires
Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités,(popularité : 52 %)

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI,(popularité : 18 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 14 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 13 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 13 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 12 %)

Frédéric Bamvuginyumvira est désormais provisoirement libre ,(popularité : 12 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 12 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 12 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 12 %)