Actualité thématique

Economie


Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !

En International


Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?

Environnement


Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse

Justice/Droits de l’homme


Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !

Nouvelles de l’EAC


Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi

Politique


Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !

Sécurité


Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface

Société


Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.

Sport et culture


Le Japon renforce les capacités du karaté burundais


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 14 Gitugutu 2018

Débat


Ikiganiro kidasanzwe kw’igandagurwa ry’incungu ya demokarasi Ndadaye Mélchior, 19 Gitugutu 2018

Diaspora


Karadiridimba, 14 Karadiridimba 2018

Economie


Umuyange, 2 Gitugutu 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba co kuwa 15, Gitugutu 2018

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 11 Gitugutu 2018

Jeunesse


Tweho, 29 Nyakanga 2018

Justice


Nkingira, 12 Gitugutu 2018

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 12 Gitugutu 2018

Société


Isanganiro ry’imiryango co kuwa 15 Gitugutu 2018


Deux syndicats du personnel soignant menacent d’entamer un mouvement de grève dans 14jours


Le personnel soignant regroupé au sien du SYNAPA et SNTS donne un délai de deux semaines à compter du 22 Octobre, date d’une réunion conjointe, aux institutions habiletés pour résoudre les problèmes qui préoccupent ces syndicats. Ils affirment avoir soumis ces préoccupations à la ministre de la santé , mais restent sans solutions.



Par: Isanganiro , mardi 24 octobre 2017  à 13 : 11 : 24
a

Dans un communiqué sanctionnant une réunion conjointe de ces deux syndicats tenue en date du 22 Octobre, ce personnel soignant affirme que la prise en charge médical du personnel soignant va en decrescendo. Et de demander à la ministre de la santé publique de comprendre que la question en rapport avec la prise en charge du ticket modérateur lui incombe et de faire son mieux pour qu’il n’ y ait pas de suspension de l’octroi des soins à son personnel et leurs ayants droit.

De cette réunion conjointe, rapporte Mélance Hakizimana, un des représentants de ces syndicats , la mutuelle de la fonction publique a monopolisé le marché des médicaments. Les membres de ces syndicats déplorent le manque de concertation dans l’octroi de ce marché de vente des médicaments. En plus, certaines cotisations des affiliées sont calculées par rapport à leurs salaires de base et pour les autres, elles sont déterminées sur base des salaires nets, ce qui est une injustice "notoire", qualifie le président national du SYNAPA.

Ces syndicats s’indignent contre le traitement de leurs dossiers lors des méconduites d’un personnel soignant." Nous ne sommes pas sécurisés au lieu du travail. Souvent, il y a des arrestations, des emprisonnements, des convocations et irruption des agents de sécurité à nos postes d’attache, au lieu de faire recours aux règlements régissant les structures de santé", déplore Mélance Hakizimana.

Les deux syndicats disent avoir soumis leurs préoccupations à la ministre de la santé publique, mais Mme Josiane Nijimbere ne s’est pas encore penché sur ce dossier. " Nous avons mené des échanges avec la ministre en plus du cadre social. Lorsque nous évoquions la question de la sécurité du personnel, la ministre a clôturé prématurément la séance", se lamentent les représentants de ces syndicalistes qui notent déjà un probable blocage dans le processus de résolution de ces problèmes .

Ces deux syndicats prévoient entamer un mouvement de grève dans quatorze jours à compter du 22 Octobre, si les partenaires du secteur de la santé à commencer par la ministre, ne trouvent pas des solutions aux préoccupations du personnel à travers un dialogue social franc ; ont conclu le SNAPA et le SNTS.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

142 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent



a

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola



a

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves





Les plus populaires
Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 12 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 5 %)

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves,(popularité : 5 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 5 %)

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 4 %)

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent,(popularité : 4 %)

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola ,(popularité : 3 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

Le code de la sécurité routière n’existe pas encore au Burundi,(popularité : 3 %)

Les vaches en débandade dans la réserve naturelle de la Rukoko,(popularité : 3 %)