L’exposition Jua kali guvu kazi encore une fois à Bujumbura


Bujumbura abrite du 04 au 10 Décembre une foire régionale dénommée « Jua kali nguvu kazi˶ qui se traduit par « soleil accablant, force au travail ». 1000 artisans sont attendus dans cette exposition, regroupant les pays membres de la communauté de l’ Afrique de l’Est. Les participants et les organisateurs de cet événement se réjouissent de cette opportunité qui ressemble les commerçants de l’EAC.



Par: Isanganiro , lundi 4 décembre 2017  à 16 : 58 : 49
a

Dans l’espace du jardin public, les stands sont décorés aux couleurs des drapeaux des quelques pays membres de la communauté Est Africaine. Il s’agit de ceux du Burundi, Tanzanie et l’Ouganda. Les produits artisanaux burundais et Tanzaniens ainsi que certains médicaments traditionnels sont étalés dans les stands.

Bonaventure NGENDAKURIYO, directeur général de l’artisanat au Burundi, fait savoir que cette exposition régionale est la deuxième organisée au Burundi après celle de 2012 qui s’est déroulé dans les enceintes du musé vivant de Bujumbura. « C’est un événement de souveraineté régionale institutionnalisé par tous les chefs d’Etats de la communauté Est Africaine », ajoute-t-il. Selon toujours Ngendakuriyo , cette exposition regorge des diverses potentialités culturelles ainsi que des atouts économiques à savoir l’innovation artisanale et l’échange des produits artisanaux.

Les commerçants des produits artisanaux qui ont participés dans cette exposition expliquent qu’ils se réjouissent de cette opportunité qui ressemble les commerçants de la communauté Est Africaine. Adija Rajabu chef de délégation des commerçants venus de la République Unie de Tanzanie affirme que cette exposition est exceptionnelle du fait qu’elle représente les produits non industrialisés. « Nos produits sont fabriqués localement. » déploie-t-elle. Mme Adija a également interpellé toutes les femmes des pays de la communauté Est Africaine de se focaliser sur le secteur artisanal dans le but de promouvoir le développement durable. « Les femmes ne devront pas attendre tout de leur maris. » souligne t- elle

Raphael SABUKWIGURA sculpteur des produits artisanaux en commune Giheta de la province Gitega affirme que l’exposition régionale lui a déjà procuré divers avantages. « L’année passée, j’ai eu l’occasion de visiter le Kenya pour la première fois, je suis capable de payer les frais de restauration et de scolarisation de mes enfants grâce à l’artisanat. Indique t-il.

Dans l’ensemble, 1000 artisanats sont attendus dans cette exposition, 350 burundais, 250 Tanzaniens, 216 ougandais et 200 en provenance du Kenya. Pour des raisons inconnues, le Rwanda et le Soudan du sud sont absents de cette exposition régionale.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

98 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La nouvelle loi sur la pêche au centre des échanges



a

Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba



a

Muyinga : Des centaines de pylônes en décomposition au centre de négoce en besoin d’électricité.



a

Exploitation du nickel de Musongati : toujours à la case départ



a

Burundi : Le maïs en disparition à Mwaro



a

La banque mondiale prête à financer le projet d’infrastructures de transport sur le Lac Tanganyika



a

Un budget général de l’Etat, financé à plus de 80% par les ressources internes



a

L’UE accorde au Burundi un don de 95 millions d’Euro



a

Le café burundais remporte la première place au cup of excellence



a

Muyinga : A quand la décentralisation promise ?





Les plus populaires
A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 10 %)

Rumonge : La nouvelle loi sur la pêche au centre des échanges,(popularité : 8 %)

L’exposition Jua kali guvu kazi encore une fois à Bujumbura,(popularité : 8 %)

Muyinga : Des centaines de pylônes en décomposition au centre de négoce en besoin d’électricité. ,(popularité : 6 %)

Exploitation du nickel de Musongati : toujours à la case départ,(popularité : 5 %)

Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba ,(popularité : 3 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 3 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 3 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 3 %)

Les hôtels burundais en phase de réanimation,(popularité : 3 %)