Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques


L’inauguration d’un monument du parti cndd-fdd ce samedi 16 décembre 2017 près du marché central de Rumonge a occasionné la fermeture de tout le marché jusqu’au-delà de 15h. Pour certains commerçants, c’est une mesure prise unilatéralement par les seuls commerçants membres du cndd-fdd.



Par: Isanganiro , dimanche 17 décembre 2017  à 04 : 00 : 39
a

Depuis 10h du matin de ce samedi 16 décembre 2017, heure à laquelle le marché central de Rumonge ouvre ses portes, ses portails étaient fermés et les kiosques qui s’ouvrent vers la piste qui ceinture ce marché étaient hermétiquement fermés. Les magasins et les boutiques des environs étaient également fermés, ceux-ci jusque pratiquement au-delà de 14h après le défilé qui a conduit les participants parmi lesquels des commerçants du marché central de Rumonge jusqu’au monument du parti cndd-fdd érigé dans le sud-est de ce marché.

Des lamentations fusaient de partout : les consommateurs du moins ceux qui n’étaient pas avertis depuis ce vendredi 15 décembre 2017 pour prendre des mesures conséquentes mais aussi du coté des commerçants non acquis à la cause du cndd-fdd. Certains parmi ces derniers qui se sont exprimés sous couvert d’anonymat indiquent qu’ils se sont exécutés à l’ordre de leurs confrères membres du cndd-fdd sans pour autant être convaincus. Selon eux, l’inauguration d’un monument d’un parti politique ne devrait pas paralyser toute la vie citadine dans un pays comme le Burundi.

De leur coté, certains parmi les commerçants qui inauguraient ledit monument érigé sur leurs fonds disent qu’aucune autre activité n’était possible dans cette place et les parages afin de ne pas perturber ces festivités. Vers 15h30, à la fin de ces cérémonies inaugurant ce monument, le représentant de la cellule du cndd-fdd au marché central de Rumonge a déclaré le marché ouvert. Mais pour combien de temps pour un marché qui ferme habituellement vers 17h ? Certains consommateurs et commerçants regretteront toute une journée partie sans prester et pour la cause d’un parti politique au pouvoir.


Des enfants pour agrémenter les cérémonies politiques

JPEG - 45 ko

Appelés « ibiswi vy’inkona »(les poussins de l’aigle) , de petites filles de moins de 10 ans dansaient au rythme de ces chansons pour agrémenter la fête. Pour certains membres du cndd-fdd présents dans ces festivités, c’est un signe éloquent que les idéo du cndd-fdd sont encrés jusqu’à la famille restreinte. Pour eux, ces petits enfants sont préparés pour devenir plus tard des membres du cndd-fdd.
Pour Samuel Manirakiza, représentant communal du cndd-fdd à Rumonge (un parti d’opposition), on risque d’entrainer les enfants dans des démarches politiques (slogans notamment de haine ou de dénigrement d’autrui) qui les dépassent dans la mesure ou ils manquent encore l’esprit de critique et de discernement en eux. Il parle même d’abus de pouvoir car de telles rencontres publiques ne sont pas permises en dehors de la période électorale, une pratique qui doit stopper pour l’assainissement du climat politique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

383 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret





Les plus populaires
Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux,(popularité : 59 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 10 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 9 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 9 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 8 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 8 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 8 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 8 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 8 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 8 %)