Burundi : les ONGs dans le collimateur du ministre de l’intérieur


Les activités des ONGs en faveur des administratifs et acteurs locaux seront désormais scriptées à la loupe. Le ministre burundais de l’intérieur demande à tous les gouverneurs et au maire de la ville de Bujumbura de veiller à ce que les ateliers organisés par des ONGs soient en Kirundi, et facilités seulement par des burundais.



Par: Isanganiro , lundi 18 décembre 2017  à 15 : 25 : 07
a

Dans sa correspondance adressée aux gouverneurs et le maire de la ville de Bujumbura, Pascal Baradagiye rappelle que toutes les visites des ONGs étrangères à l’intérieur du pays doivent s’effectuer moyennant une autorisation du ministère pour toute activité.

S’adressant à ses subalternes, dans une lettre datée le 11 décembre 2018 enregistré sous le numéro 26/90, M. Barandagije dit que les ateliers doivent être animés par des burundais et en langue nationale. De surcroit, le ministre de l’intérieur explique que les étrangers n’ont plus le droit d’organiser des telles activités mais peuvent y assister.

Non seulement, le ministre Barandagiye demande aux gouverneurs de veiller à ce que les ateliers de ces organisations soient animés désormais par des burundais et en Kirundi, mais également les thèmes à développer lors de ces ateliers devront se référer à la politique et aux orientations du gouvernement du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

288 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke



a

UA : La Mauritanie accueille le 31ème sommet de l’Union Africaine



a

Burundi : Remise et reprise à Bururi



a

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants



a

Burundi : L’Assemblée nationale vers la nouvelle constitution



a

Politique : Vers la relance du dialogue externe inter burundais ?



a

Politique : Le message du président de la République sur sa candidature de 2020 différemment interprété





Les plus populaires
Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 61 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 7 %)

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda,(popularité : 7 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 6 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 4 %)

Prosper Bazombanza soupçonné futur Premier Vice-Président,(popularité : 4 %)

Les communes de la Mairie de Bujumbura réduites à trois ,(popularité : 4 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 3 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 3 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 3 %)