Burundi –Securité : Agathon Rwasa, inquiet de sa sécurité


Les militaires de la garde de l’honorable Agathon Rwasa ne sont plus à son domicile depuis l’après-midi de ce samedi. Pour lui, il y a à s’inquiéter et préférer de s’adresser au facilitateur Mkapa pour interpeller le gouvernement burundais de cesser ce qu’il appelle « persécution ».



Par: Isanganiro , dimanche 31 décembre 2017  à 12 : 16 : 08
a

Dans cette correspondance, le président de la coalition amizero y’abarundi demande au facilitateur Benjamin Mkapa d’user de sa sagesse pour interpeller le pouvoir de Bujumbura de mettre fin à ce qu’il appelle persécution faite à son encontre et aux autres opposants politiques. Agathon Rwasa évoque un attentat qui serait en préparation contre sa personne après la mutation des militaires affectés à sa sécurité.

Le premier vice-président de l’assemblée Nationale informe le facilitateur que l’origine de la persécution dont il est victime sont les solutions au conflit burundais que les partis et acteurs politiques de l’opposition ont proposées lors de la dernière session du dialogue d’ARUSHA. Il évoque entre autre dans cette correspondance le respect de l’accord d’Arusha et de la constitution actuelle et la mise en place des institutions de consensus y compris la CENI convenus entre toutes les parties prenantes, la facilitation ; l’EAC, l’UA et l’ONU.

Agathon Rwasa affirme que depuis lors, les opposants politiques sont considérés comme des antis souveraineté du Burundi. Il estime que ces persécutions sont de nature à pousser les opposants politiques à céder à la panique et à abandonner la politique. Ce faisant, le leader de la coalition amizero y’abarubarundi appelle la facilitation à pousser le pouvoir de Bujumbura à mettre fin à toutes les formes de persécution faite aux opposants politiques.

Cette correspondance adressée à la facilitation a été également envoyé à toutes les missions diplomatiques accréditées à Bujumbura, au président du Burundi, et aux autres présidents des pays de l’EAC.

Devant les micros des journalistes ce vendredi, son successeur à la tête de son parti Fnl Jacques Bigirimana a déclaré sa certitude d’une prochaine fuite du pays de l’honorable Agathon Rwasa. « J’ai été son propre collaborateur, cette alerte de son insécurité n’est qu’un prétexte. Je suis sûr et certain, il finira par fuir le pays » a dit-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

256 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dégâts humains et matériels dans le Lac Tanganyika



a

Le chef coutumier d’Ubwari réclame sa population réfugiée à Rumonge



a

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi



a

Auraient-ils fourré le sol burundais ?



a

Des hommes suspects au port commercial de Rumonge



a

Certains des réfugiés congolais s’opposent à leur transit par des camps



a

Des combats dans le Sud-Kivu, "sauve qui peut"



a

La criminalité contre les enfants, une anomalie psychique ?



a

Bururi : L’administrateur communal réagit après la mort d’un Mutwa



a

La destruction par des inconnus d’une cabane de vente des bananes à Mubimbi suscite une polémique politique





Les plus populaires
Le chef coutumier d’Ubwari réclame sa population réfugiée à Rumonge,(popularité : 19 %)

Des dégâts humains et matériels dans le Lac Tanganyika,(popularité : 15 %)

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi,(popularité : 4 %)

Auraient-ils fourré le sol burundais ? ,(popularité : 3 %)

La destruction par des inconnus d’une cabane de vente des bananes à Mubimbi suscite une polémique politique,(popularité : 2 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 2 %)

Expulsion de Pasteur Sosthène Serukiza ; L’Intérieur donne les raisons ,(popularité : 2 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 2 %)

Muyinga/Des armes récupérées par des militaires en poste à Kobero,(popularité : 2 %)

Un membre du conseil communal de Ruyigi tuée,(popularité : 1 %)