Burundi –Securité : Agathon Rwasa, inquiet de sa sécurité


Les militaires de la garde de l’honorable Agathon Rwasa ne sont plus à son domicile depuis l’après-midi de ce samedi. Pour lui, il y a à s’inquiéter et préférer de s’adresser au facilitateur Mkapa pour interpeller le gouvernement burundais de cesser ce qu’il appelle « persécution ».



Par: Isanganiro , dimanche 31 décembre 2017  à 12 : 16 : 08
a

Dans cette correspondance, le président de la coalition amizero y’abarundi demande au facilitateur Benjamin Mkapa d’user de sa sagesse pour interpeller le pouvoir de Bujumbura de mettre fin à ce qu’il appelle persécution faite à son encontre et aux autres opposants politiques. Agathon Rwasa évoque un attentat qui serait en préparation contre sa personne après la mutation des militaires affectés à sa sécurité.

Le premier vice-président de l’assemblée Nationale informe le facilitateur que l’origine de la persécution dont il est victime sont les solutions au conflit burundais que les partis et acteurs politiques de l’opposition ont proposées lors de la dernière session du dialogue d’ARUSHA. Il évoque entre autre dans cette correspondance le respect de l’accord d’Arusha et de la constitution actuelle et la mise en place des institutions de consensus y compris la CENI convenus entre toutes les parties prenantes, la facilitation ; l’EAC, l’UA et l’ONU.

Agathon Rwasa affirme que depuis lors, les opposants politiques sont considérés comme des antis souveraineté du Burundi. Il estime que ces persécutions sont de nature à pousser les opposants politiques à céder à la panique et à abandonner la politique. Ce faisant, le leader de la coalition amizero y’abarubarundi appelle la facilitation à pousser le pouvoir de Bujumbura à mettre fin à toutes les formes de persécution faite aux opposants politiques.

Cette correspondance adressée à la facilitation a été également envoyé à toutes les missions diplomatiques accréditées à Bujumbura, au président du Burundi, et aux autres présidents des pays de l’EAC.

Devant les micros des journalistes ce vendredi, son successeur à la tête de son parti Fnl Jacques Bigirimana a déclaré sa certitude d’une prochaine fuite du pays de l’honorable Agathon Rwasa. « J’ai été son propre collaborateur, cette alerte de son insécurité n’est qu’un prétexte. Je suis sûr et certain, il finira par fuir le pays » a dit-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

275 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye



a

Ngozi : Un bilan lourd suite à un accident de roulage à Gashikanwa



a

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit



a

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent



a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins





Les plus populaires
Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 5 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 5 %)

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire,(popularité : 5 %)

Ngozi : Un bilan lourd suite à un accident de roulage à Gashikanwa ,(popularité : 4 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 4 %)

La sécurité d’un agent du SNR en danger à Rutana ,(popularité : 4 %)

Deputé de l’EALA assassinée au Burundi,(popularité : 4 %)

Burundi : Il est libre après une semaine de détention en RD Congo ,(popularité : 4 %)

Sécurité : Burundi dans la nuit de lundi à Mardi,(popularité : 4 %)