Rutumo : Un démobilisé tente de désarmer un policier


Un certain Ismail, un démobilisé du CNDD-FDD habitant Magara en commune Bugarama de la province Rumonge a été grièvement blessé par balles lui tirées par un policier de Rutumo qu’il tentait de désarmer le soir jeudi 4 janv.18. La police à Rumonge informe que ce policier voulait récupérer le chargeur lui arracher par son agresseur qui se réclame du service national des renseignements à Rumonge, un service qui ne le reconnait pas.



Par: Isanganiro , lundi 8 janvier 2018  à 09 : 42 : 17
a

Selon certains habitants de Rutumo, Masumbuko Ismail rentrait de chez son père à Kivugwe sur la colline Rutumo vers 18h45min avec sa femme et regagnait Magara en commune Bugarama frontalière avec Rutumo ou il habite actuellement. Au niveau du croisement de la RN3 et de la piste menant vers Muhuzu, indiquent ces sources confirmées par la police à Rumonge, le bout d’un fusil d’un policier qui rentrait sur Rutumo l’a touché de passage et un affrontement a éclaté, Ismail se réclamant agent du Service National des Renseignements à Rumonge voulant arracher le fusil au policier qu’il accusait de mal porter. Cet homme de 42ans, démobilisé du CNDD-FDD selon certains habitants de Rutumo, n’y est pas parvenu mais sa femme s’était déjà emparée du chargeur du fusil policier et ledit policier saignait d’une blessure reçue de son chargeur dans la tête.

Alors que certains habitants de Rutumo disent que le policier agressé a vite repris son chargeur et a tiré plusieurs balles sur Ismail, des balles qui l’ont atteint au ventre, au bras et dans sa cuisse droite et qu’il s’est même approché de Ismail pour voir s’il était mort, la police à Rumonge dit que ledit policier s’est servi d’un chargeur de son compagnon d’arme venu le secourir pour tenter de récupérer le sien , mission réussie selon la police qui indique que les agresseurs ont abandonné ce chargeur sur place sous ces coups de feu.

Alors qu’Ismail Masumbuko faisait la pluie et le beau temps à Minago et à Magara se réclamant du Service National des Renseignements à Rumonge, ce service ne le reconnait pas parmi ses agents selon le responsable de ce service en province Rumonge contacté.

Le démobilisé blessé reçoit des soins à l’hôpital et le policier agressé a été rappelé sur Rumonge selon OPC1 Donatien Manirakiza, commissaire provincial de police à Rumonge qui informe que la femme d’Ismail a pris le large. Ce responsable policier trouve plus sage de saisir ses supérieurs quand un civil se dit malmené par un policier armé à la place de s’attaquer à lui.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

263 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC





Les plus populaires
Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 4 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 3 %)

Un homme tué et deux blessés, le bilan amer de la nuit de dimanche à lundi à Bubanza,(popularité : 3 %)

Le trafic des êtres humains inquiète les sénateurs burundais,(popularité : 3 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 3 %)

Rumonge : Deux visiteurs de marque, deux messages ?,(popularité : 3 %)

Bubanza : Les usagers de la Rukoko doivent demander une autorisation avant d’entrer,(popularité : 3 %)

Les soldats burundais capturent deux points stratégiques en Somalie,(popularité : 3 %)

Une trentaine de vaches pillées dans la Rukoko,(popularité : 3 %)

Muyinga/Incendie du marché de Karama en commune Gasorwe ,(popularité : 3 %)